Evaluation du coût de revient des prélèvements d’organes effectués dans le cadre de l’activité de transplantation d’un centre universitaire belge

Cost evaluation of organ harvesting in a Belgian academic hospital

Auteurs
S. Bardiaux, D. Martins, P. Leclercq et M. Pirson
Année
2017
Type d'article
Article original
Keywords
cost, cost analysis, organ harvesting

Résumé

Introduction : Les objectifs de ce travail sont (1) de décrire les caractéristiques de l’activité de prélèvement d’organes réalisée en 2012 par l’Hôpital Erasme, Cliniques Universitaires de Bruxelles, (2) de mettre en évidence les différentes combinaisons " type de donneur/types d’organes prélevés " rencontrées dans le cadre des prélèvements d’organes effectués au sein de l’institution, et (3) de calculer le coût de revient des actes de prélèvement d’organes. Matériel et méthodes : L’évaluation du coût est menée du point de vue du fournisseur de soins. Elle évalue la consommation des ressources en personnel médical et soignant, produits médicaux courants, dispositifs médicaux de viscérosynthèse, spécialités pharmaceutiques, instruments stériles et équipements biomédicaux, de 34 procédures de prélèvement d’organes. Les coûts sont calculés par type de donneur, par organe et par combinaison de prélèvement. Résultats : Le coût total calculé s’élève à 99.442 €, avec un coût moyen par donneur vivant à 3.016 €, par donneur post-mortem de type DBD (Donor Brain Death) à 3.292 €, et de type DCD (Donor Cardio-Circulatory Death) à 2.456 €. Par organe prélevé ayant abouti à la transplantation, le coût moyen est de 1.842 € lorsqu’il provient d’un donneur de type DCD, et de 1.297 € s’il provient d’un donneur de type DBD. Conclusion : Les résultats montrent qu’il y a autant de coûts de prélèvement que de combinaisons de prélèvement. Intégrer les recettes générées par les prélèvements permettrait d’établir si les sources de financement couvrent les frais engendrés par cette activité, ou si une réforme de la nomenclature devrait être envisagée dans ce secteur d’activité.

Abstract

Introduction : The aim of this study is (1) to describe the characteristics of the organ harvesting activity conducted in 2012 at the Erasme’s Hospital, Brussels University Hospital, (2) to highlight the different combinations " type of donor/types of organ’s retrieved " in relation to organ harvestings carried out within the hospital, and (3) to calculate the organ harvesting’s cost of acts. Methods : The study is conducted according to the hospital perspective. It assesses the consumption of medical and nursing staff resources, disposable material costs, medical device costs, drugs costs, sterile instruments and biomedical equipment costs, of the 34 organ harvesting procedures that has been conducted this year. Costs are calculated by procedure, by donor’s type, by organ and by combinations. Results : Total cost is 99.442 €, with an average cost per donor of 3.016 €, 3.292 € for DBD postmortem donor (Donor Brain Death) and 2.456 € for DCD type (Donor Cardio-Circulatory Death). The average cost per organ leading to a transplantation is 1.842 € for DCD type and 1.297 € for DBD. Conclusion : The results show that there is as many costs as the number of organ harvesting’s combinations. Integrate the revenue generated by organ harvestings could establish whether funding sources cover the costs generated by this activity or if a reform of the nomenclature should be considered.

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.