Traitement de fond de la BPCO : GOLD 2017 et les associations…

Treatment of stable COPD : GOLD 2017 and the associations…

Auteurs
A. Legrand
Année
2017
Type d'article
Pneumologie
Keywords
ICS, LABA, LAMA, prevention of exacerbations, treatment of symptoms

Résumé

La révision 2017 des recommandations GOLD introduit ce qui peut être vu comme un changement de paradigme dans le traitement des patients BPCO stables. L’état de santé et la prévention d’évènements aigus (exacerbation, hospitalisation, décès) prennent le pas sur la spirométrie dans l’approche pharmacologique de ces patients. Ce changement se reflète dans la définition et le classement des patients. Les groupes ABCD sont maintenant basés exclusivement sur les symptômes et les exacerbations ; l’évaluation de la sévérité de l’obstruction bronchique reste nécessaire à l’établissement du diagnostic et du pronostic, ainsi qu’au traitement non-pharmacologique des patients, mais n’intervient plus dans l’algorithme décisionnel du traitement pharmacologique. Ce traitement pharmacologique réserve une place importante aux bronchodilatateurs de longue durée d’action et à leur association. Ils apportent une bronchodilatation couvrant le nycthémère, améliorant la dyspnée et la qualité de vie des patients. Un nombre plus important de patients atteignent une amélioration jugée cliniquement importante avec l’association LABA+LAMA qu’avec les monothérapies bronchodilatatrices. Le LAMA reste une molécule de choix dans la prévention des exacerbations et l’association LABA+LAMA permet une réduction moyenne plus importante du risque d’exacerbations que l’association LABA + ICS. Comme cette association augmente de manière significative le risque de pneumonie, l’utilisation de l’association LABA+ICS n’est plus conseillée en premier choix que chez des patients cortico-sensibles. Chez les patients pour qui cette association contenant un corticoïde topique n’est plus un premier choix, le passage vers l’association LABA+LAMA est possible sans augmentation significative du risque d’exacerbation. La place de la triple association LABA+LAMA+ICS reste à déterminer. Rev Med Brux 2017 ; 38 : 307-12

Abstract

GOLD 2017 Report highlights the importance of patient symptoms and exacerbation risks in influencing some therapeutic decisions for individualized patient care. Assessment of the severity of airway obstruction is now separated from the " ABCD " groups but remains a key step for the diagnosis, prognostication and nonpharmacological therapies of COPD patients. Inhaled long-acting bronchodilators, alone or in combination, have a central role in the treatment of COPD patients. Their prolonged action allows a significant improvement not only of FEV1, but also of dyspnoea and health status. A clinically important effect was more frequently reached with LABA+LAMA combination than with either medication alone. LAMAs have a greater effect on exacerbation reduction compared to LABAs and LABA+LAMA combination reduces exacerbations compared to monotherapy or LABA+ICS combination. As regular treatment with ICS increases the risk of pneumonia, LABA+ICS combination is not a primary choice excepted in selected cortico-sensitive patients. When appropriate, withdrawal of ICS is achievable without significant harm using LABA+LAMA combination. Studies determining the precise place of LABA+LAMA+ICS combination in the treatment strategy are underway. Rev Med Brux 2017 ; 38 : 307-12

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.