Apport de la tomodensitométrie à la détection précoce du cancer pulmonaire associé à la bronchopneumopathie chronique obstructive : étude rétrospective monocentrique

CT Scan in early detection of lung cancer in patients with chronic obstructive pulmonary disease : a retrospective monocentric study

Auteurs
S. Takkal, A. Van Muylem et P.-A. Gevenois
DOI
10.30637/2018.17-065
Année
2018
Type d'article
Article original
Keywords
COPD, lung cancer screening

Résumé

Introduction : Evaluer la tomodensitométrie (TDM) dans la détection des cancers pulmonaires chez les patients BPCO et l’adhésion aux recommandations quant au suivi des nodules détectés. Matériel et méthodes : Les patients BPCO qui ont eu une TDM entre janvier 2010 et mars 2017 prescrite par un des trois pneumologues du Service de Pneumologie impliqués dans la BPCO ont été identifiés et séparés en deux groupes selon l’indication de la TDM - dépistage (Groupe 1) ou une autre indication (Groupe 2). L’intervalle de suivi des nodules a été comparé aux recommandations de la Fleischner Society. En fonction des conditions, les comparaisons ont été effectuées par des tests Chicarré, de Student ou de Wilcoxon. Résultats : 254 patients ont été inclus (134 dans le Groupe 1 et 120 dans le Groupe 2) et 235 opacités décrites chez 119 d’entre eux (47 %). Parmi ces 254 patients, 13 étaient porteurs d’une tumeur pulmonaire maligne (5,1 %) dont 9 dans le Groupe 1 (6,7 %) et 4 dans le Groupe 2 (3,3 %). La médiane de suivi des opacités était de 6 mois indépendamment de leur atténuation ou de leur taille. Ce délai n’était statistiquement pas différent (P = 0,058) des recommandations. Conclusion : Chez des sujets tabagiques, la BPCO est associée à une détection par TDM plus fréquente de tumeurs pulmonaires malignes. Ce résultat suggère que la BPCO est un critère de sélection dans les programmes de dépistage. Contrairement aux recommandations, le suivi des opacités est indépendant de leur atténuation ou de leur taille.

Abstract

Objective : To explore the possible benefit of detecting lung cancer in COPD patients and to assess the pulmonologist’s compliance with the Fleischner Society guidelines for management of pulmonary nodules. Methods : This monocentric retrospective study was approved by the institutional ethical Committee. Patients with COPD undergoing a CT scan between January 2010 and March 2017 were included. Depending on CT indication (respectively screening or other indications), patients were divided into Group 1 and 2. Follow-up intervals were compared to those recommended in the Fleischner Society guidelines. Data were compared between groups using Chisquared test, Student test, or Wilcoxon test when appropriate. Results : 254 patients were included (134 in Group 1 and 120 in Group 2). 235 opacities were found in 119 patients (47 %). 13 among 254 patients had a lung cancer; 9 in Group 1 (6.7 %) and 4 in Group 2 (3.3 %). The median follow-up by CT after nodule detection was six months regardless of their diameter or attenuation. No statistical significance was found between the observed follow-up and recommendations (P = 0.058). Conclusion : COPD in patients with a history of smoking is associated with a higher CT detection rate of lung cancer. This finding may be useful when evaluating selection criteria in lung screening programs. In contrast with the recommendations, CT detected nodules are followed-up regardless of their diameter and attenuation.

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.