Champs électromagnétiques et santé : entre complexité et incertitudes

Electromagnetic fields and health : between complexity and uncertainties

Auteurs
Vanderstraeten J.
Année
2019
Type d'article
Médecine environnementale
Keywords
cancer, extremely low frequency, mobile phones, radiofrequency fields

Résumé

Les champs électromagnétiques (EM) de notre environnement peuvent-ils affecter la santé et si oui, à partir de quelle intensité/durée d’exposition ? Comme pour d’autres questions en santé-environnement, toute tentative de réponse se heurte aux difficultés suivantes : complexification de l’environnement, donc diversification des facteurs confondants ; influence de la perception du risque et/ou de conflits d’intérêt ; utilisation d’outils d’analyse toujours plus sensibles, donc moins spécifiques ; accroissement du nombre de publications avec complexification consécutive de toute revue de littérature. Et la question des champs EM, elle-même, expose encore à des difficultés supplémentaires. En ce qui concerne les radiofréquences (GSM, wifi, etc.), la dosimétrie d’une part est extrêmement aléatoire. Il est en effet impossible de prédire l’intensité moyenne d’exposition aux antennes environnantes ou au combiné d’un GSM ou smartphone. D’autre part, toute observation faite sur les rongeurs ne peut être extrapolée à l’Homme que moyennant l’application d’un facteur correctif à l’intensité d’exposition concernée. Or la valeur exacte de ce facteur reste incertaine. Egalement, les mécanismes d’interaction des champs EM avec le vivant semblent encore imparfaitement compris. En effet, pour les 50/60 Hz de l’électricité, un doublement du risque de leucémie infantile existe pour une exposition prolongée à une intensité 500 fois inférieure à celle à partir de laquelle des effets biologiques paraissent possibles. Et en radiofréquences, où seuls les effets thermiques sont considérés à ce jour, des données récentes supportent la possibilité d’un effet cancérigène pour des intensités plus faibles que celles qui causent un échauffement significatif des tissus.

Abstract

Could the electromagnetic fields (EMF) affect health, and in case, from which intensity/duration of exposure? Like for other questions in environmental health, any attempt to answer is hindered by the following difficulties: complexification of the environment, hence diversification of confounding factors; influence of with risk perception and / or conflicts of interest; use of analysis tools that are increasingly sensitive, so less specific; increase in the number of publications, with consequent complexification of any literature review. And the issue of EM fields itself, still exposes to additional difficulties. Regarding radio frequencies (GSM, wifi, etc.), the dosimetry on the one hand is extremely hazardous. It is indeed impossible to predict the average intensity of exposure to nearby antennas or the handset of a mobile phone or smartphone. On the other hand, any observation made on rodents can only be extrapolated to humans by applying a corrective factor to the intensity of exposure concerned. But the exact value of this factor remains uncertain. Also, the mechanisms of interaction of the EM fields with the living matter still seem imperfectly understood. Indeed, for the 50/60 Hz of electricity, a doubling risk of childhood leukemia exists for a prolonged exposure to an intensity 500 times lower than the lowest one from which biological effects seem possible. And in radiofrequencies, where only thermal effects are considered to date, recent data support the possibility of carcinogenic effect for intensities lower than those which cause significant heating of tissues.

Télécharger l'article - Je suis abonné ou membre

Uniquement pour les membres de l'A.M.U.B. et les abonnés à la Revue Médicale de Bruxelles.

Je désire m'abonner

Abonnez-vous à la Revue Médicale de Bruxelles.

Abonnement à la Revue

Je désire devenir membre

Devenez membre de l'A.M.U.B. et bénéficiez, en plus de l'accès à la Revue Médicale de Bruxelles, de nombreux services.

Devenir membre de l'A.M.U.B.

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.