Deux années d’euthanasie dépénalisée en Belgique : comparaison avec les Pays-Bas. Premier bilan d’une unité de soins palliatifs

Two years of legal practice of euthanasia in Belgium : comparison with the Netherlands. First evaluation in a palliative care unit

Auteurs
M. Englert, B. Hanson et D. Lossignol
Année
2005
Type d'article
Article original
Keywords
euthanasia, euthanasia in Belgium, legal control of euthanasia, palliative care, supportive care

Résumé

La loi belge relative à l’euthanasie impose au médecin qui a pratiqué une euthanasie de compléter un document de déclaration à adresser dans les 4 jours à la Commission fédérale de contrôle et d’évaluation de l’euthanasie. Les 259 premiers documents reçus font l’objet du rapport de la commission, déposé au Parlement le 17 septembre 2004. Le présent travail commente les données les plus importantes de ce rapport et les compare à celles publiées aux Pays-Bas : en dehors du nombre total d’euthanasies, nettement moins élevé en Belgique, et de certains aspects spécifiques à la législation belge, les données statistiques sont très similaires dans les deux pays. La différence entre le nombre de documents d’enregistrement rédigés en français et ceux rédigés en néerlandais est analysée et une interprétation en est proposée. L’application de la loi est illustrée par un premier bilan de l’expérience d’une unité de soins supportifs et palliatifs.

Abstract

The Belgian law relative to euthanasia prescribes that a physician performing an euthanasia has to complete a registration document and to send it within 4 days to the federal commission for control and evaluation of euthanasia. The 259 first documents are described in the report of the commission referred to Parliament on September 17, 2004. The present paper analyses this report and compares its most important data with those published in the Netherlands : apart from the total number of euthanasia’s, much smaller in Belgium, and apart from aspects which are specifically related to the Belgian law, the statistical data are very similar in both countries. The difference in the number of registration documents written in French and in Flemish is analyzed and discussed. A first evaluation of the application of the law in a supportive and palliative care unit is reported.

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.