Effets de l’hypnose et de la musicothérapie sur le vécu émotionnel du personnel soignant de l’Hôpital Erasme ayant pris en charge des victimes des attentats de Bruxelles en mars 2016

Effects of hypnosis and music therapy on the emotional feeling of the care staff of the Erasmus Hospital who took care of the victims of the attacks in Brussels in March 2016

Auteurs
DEVROEY M., KHUIDER S., VAN NUFFELEN M., PREISER J.-C., CRÉTEUR J. et FOUCART J.
DOI
10.30637/2020.19-076
Année
2020
Type d'article
Article original
Keywords
attacks, hypnosis, music therapy, victims

Résumé

Objectif : Evaluer l’impact d’une séance d’hypnose ou de musicothérapie sur le vécu émotionnel du personnel hospitalier impliqué lors de la prise en charge des victimes des attentats de Bruxelles en mars 2016. Méthode : Cette étude exploratoire, monocentrique, prospective et randomisée s’est déroulée dans le Service des Soins intensifs et des Urgences de l’Hôpital Erasme. Le vécu personnel est évalué avant et après une séance d’hypnose ou de musicothérapie. Deux questionnaires ont été utilisés : le Maslach Burnout Inventory (MBI) mesurant la sévérité du SdEP et le questionnaire Impact of Event Scale-Revised (IES-R) examinant l’impact d’un évènement traumatisant. Résultats : Septante-sept personnes ont participé à la séance d’hypnose (n=40) ou à la séance de musicothérapie (n=37). Les résultats ont montré une amélioration du MBI dans le groupe hypnose pour l’épuisement émotionnel : élevé (5 % vs 2,5 % ) (p=0,0006) ; pour la dépersonnalisation : élevé (30 % vs 20 % ) (p=0,0009) ; pour la perte de l’accomplissement personnel : élevé (57,5 % vs 35 % ) (p=0,0000). Les résultats pour le groupe musicothérapie ont montré également une amélioration du MBI pour l’épuisement émotionnel : élevé (5,4 % vs 2,7 % ) (p=0,008) et pour la perte de l’accomplissement personnel : élevé (43,2 % vs 27 % ) (p=0,02). Le score IES-R diminue de manière hautement significative dans le groupe : hypnose : très symptomatique (22,5 % vs 5 % ) (p=0,0001) et dans le groupe musicothérapie : très symptomatique (35,1 % vs 8,1 % ) (p=0,0000). Conclusion : Cette étude montre qu’une séance d’hypnose ou de musicothérapie atténue les signes de SdEP et de PTSD du personnel médical exposé à un stress intense.

Abstract

Objective : To evaluate the impact of a hypnosis or music therapy session on the emotional feeling of hospital staff following the care of the victims of the Brussels attacks in March 2016. Method : This exploratory, prospective, randomized, single-center study was conducted in the intensive care and emergency department of Erasme Hospital. Personal experience is assessed before and after a session of hypnosis or music therapy. Two questionnaires were used: the Maslach Burnout Inventory (MBI) measuring the severity of Burnout Syndrome and the Impact of Event Scale-Revisited questionnaire (IES-R) examining the risk of PTSD emergence. Results : Seventy-seven people participated in the hypnosis session (n = 40) or the music therapy session (n = 37). The results showed an improvement in MBI in the hypnosis group for emotional exhaustion: high (5% vs. 2.5%) (p = 0.0006); for depersonalization: high (30% vs. 20%) (p = 0.0009); for loss of personal achievement: high (57.5% vs. 35%) (p = 0.0000). The results for the music therapy group also showed an improvement in MBI for emotional exhaustion: high (5.4% vs. 2.7%) (p = 0.008) and for the loss of personal achievement: high (43, 2% vs 27%) (p = 0.02). The IES-R score decreased significantly in the group: hypnosis: very symptomatic (22.5% vs 5%) (p = 0.0001) and in the music therapy group: very symptomatic (35.1% vs 8, 1%) (p = 0.0000). Conclusion : This study shows that a session of hypnosis or music therapy alleviates the signs of SdEP and PTSD of medical staff exposed to intense stress.

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.