Encéphalopathie de Wernicke après sleeve gastrectomie : un diagnostic ophtalmologique vital

Wernicke’s encephalopathy after sleeve gastrectomy : a matter of life ophthalmological diagnosis

Auteurs
B. Preud’homme, F. Depasse, L. Vauthier et M. Cordonnier
DOI
10.30637/2018.17-074
Année
2018
Type d'article
Cas clinique
Keywords
ophthalmoplegia, sleeve gastrectomy, thiamine, Wernicke’s encephalopathy

Résumé

Nous rapportons le cas d’une encéphalopathie de Wernicke (EW) chez une jeune fille de 19 ans ayant été opérée 2 mois auparavant d’une sleeve gastrectomie, qui s’est présentée dans notre service d’ophtalmologie avec des plaintes de perte visuelle brutale bilatérale, diplopie, photophobie et difficultés à la marche. Cela faisait une semaine qu’elle souffrait de vomissements et ne prenait aucun supplément en vitamine depuis son opération. L’examen ophtalmologique montrait la présence d’un nystagmus vertical présent dans toutes les directions du regard, un déficit d’abduction de l’oeil gauche (parésie du nerf VI gauche) ainsi qu’une vision inférieure à 1/20 à chaque oeil. Des hémorragies papillaires et rétiniennes étaient visibles au fond d’oeil. L’imagerie cérébrale était normale. L’association de ces différents symptômes dans un contexte de chirurgie bariatrique nous a fait suspecter une encéphalopathie de Wernicke et un traitement à base de thiamine a été débuté. Quelques jours après, les symptômes se sont améliorés et, après 5 mois, ils avaient quasiment totalement disparu. Le diagnostic rapide de cette pathologie est très important, sous peine d’atteintes neurologiques graves voire mortelles. Le diagnostic est clinique, mais difficile de part la multiplicité des présentations. Il convient, en cas de suspicion d’encéphalopathie de Wernicke, de commencer immédiatement un traitement à base de thiamine. Le diagnostic final sera confirmé si les symptômes s’améliorent avec le traitement.

Abstract

We report the Wernicke’s encephalopathy (WE) case of a 19-year-old woman who had a sleeve gastrectomy 2 months before and came with complaints of acute bilateral vision loss, diplopia, photophobia and walking difficulty. She had vomiting for a week and had no vitamin supplementation since her surgery. The ophthalmological examination showed vertical nystagmus in all gaze position, impaired abduction on the left eye (left sixth nerve palsy) and best-corrected distance visual acuity < 1/20 on both eyes. Eye fundus showed papillary and retinal hemorrhages. Cerebral imaging was normal. This clinical pictures in a context of bariatric surgery made us suspect a Wernicke’s encephalopathy and treatment with thiamine supplementation was started. Improvement started within a few days and after a few months following the treatment initiation almost all the symptoms had disappeared. It is important to diagnose the disease early because it can lead to severe neurological damage or death. The diagnosis is clinical but uneasy because of the multiplicity of presentations. Thiamine supplementation must be started immediately in case of WE suspicion. Definitive diagnosis will be confirmed by rapid improvement of the clinical picture together and by the results of blood thiamine.

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.