Etat confusionnel aigu chez la personne âgée

Delirium in the elderly

Auteurs
S. Higuet et A. Higuet
Année
2014
Type d'article
Article de synthèse
Keywords
delirium, dementia, elderly people

Résumé

L’état confusionnel aigu chez la personne âgée est fréquent et malheureusement sousdiagnostiqué. Pourtant les conséquences sont non négligeables, à savoir une augmentation de la mortalité hospitalière, un risque élevé de dépendance à 6 mois avec un risque concomitant d’institutionnalisation majoré. Les présentations cliniques sont définies selon qu’elles soient hyperactives, hypoactives ou mixtes. Les facteurs de risque prédisposants et précipitants sont bien connus. La physiopathologie n’est pas encore bien comprise actuellement mais l’on sait que l’inflammation et les neuromédiateurs jouent un rôle important. La prévention primaire et secondaire peut être encouragée. En particulier, tout patient âgé ayant présenté un épisode confusionnel aigu pourrait être référé en consultation de la mémoire après l’hospitalisation, le delirium pouvant représenter un signe annonciateur d’une démence ultérieure. Rev Med Brux 2014 ; 35 : 78-85

Abstract

Delirium in the elderly is common but unfortunately underdiagnosed. The consequences could be significant such as an increase of the mortality in the hospital, loss of autonomy and increased risk to be institutionalized. The presentation of the delirium could be hyperactive, hypoactive or mixed. The predisposing and precipating factors are well known. The physiopathology is not yet well defined but the inflammation and the neuromediators are involved. It is important to develop primary and secondary prevention, but also to propose a follow in memory clinics for all elderly people who having suffered from delirium during hospitalization because a confusional state could be the first step towards future dementia. Rev Med Brux 2014 ; 35 : 78-85

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.