Evaluation de la carence en vitamine D chez des patients hospitalisés à Bruxelles (Accès libre)

Evaluation of vitamin D deficiency in hospitalized patients in Brussels (Free access)

Auteurs
N. Daoudi, R. Karmali et M. Fuss
Année
2009
Type d'article
Article original
Keywords
dark skin, secondary hyperparathyroidism, vitamin D deficiency

Résumé

Le taux sanguin de la 25 hydroxyvitamine D (25(OH) vit D), bon reflet de l’apport en vitamine D, a été mesuré chez 332 patients, 192 femmes, âgées de 69,1 + 17,8 SD et de 140 hommes, 61,9 + 18, hospitalisés dans des secteurs aigus du C.H.U. Brugmann, pour des pathologies sans lien avec l’apport en vitamine D et/ou son métabolisme. Plus de 60 % de cette population présentait des taux sous la limite inférieure de la normale (12 ng/ml), tandis que moins de 5 % atteignait 30 ng/ml, taux généralement considéré comme la valeur à atteindre. La relation inverse entre les taux sanguins de 25(OH) vit D et de PTHi renforce l’opinion que 30 ng/ml est effectivement le taux requis pour éviter une hyperparathyroïdie secondaire. Les patients jeunes n’étaient pas moins à risque de carence que leurs aînés, et les femmes étaient moins carencées que les hommes. Les facteurs ayant probablement contribué à la carence en vitamine D sont un milieu social défavorisé, une peau sombre. Dans les pays peu exposés au soleil comme la Belgique, l’administration systématique de suppléments de vitamine D est à recommander, particulièrement chez les sujets à risque de carence, au moins pendant les mois d’hiver, et ce durant toute la période de la vie. Rev Med Brux 2009 ; 30 : 5-10

Abstract

Blood levels of 25 hydroxyvitamin D (25(OH) vit D) were measured in 332 patients (192 women, mean age 69.1 + 17.8 SD and 140 men, 61.9 + 18) hospitalized in C.H.U. Brugmann for acute diseases without any link with vitamin D supply and/or metabolism. More than 60 % of this population presented with serum concentrations below the lower limit of normal (12 ng/ml) whereas than less than 5 % reached 30 ng/ml, a level generally recommended to avoid vitamin D insufficiency. The inverse relationship between blood levels of 25(OH) vit D and parathyroid hormone reinforced the opinion that 30 ng/ml is the minimum to reach to avoid secondary hyperparathyroidism. Young patients are nor at a lesser risk of vitamin D deficiency than the older patients, women showed a lesser deficiency than men. Factors likely to have contributed to vitamin D deficiency are a low social status and dark skin. In countries without abundant sun exposure, such as Belgium, systematic administration of vitamin D supplement is recommended, in particular in subjects at risk of deficiency, during autumn and winter, including all ages of life. Rev Med Brux 2009 ; 30 : 5-10

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.