Evaluation des patients opérés d’une fracture fémorale proximale dans le cadre du programme Fragility Fracture durant la période de confinement belge

Evaluation of patients operated on for a proximal femoral fracture as part of the Fragility Fracture program during the Belgian confinement period

Auteurs
LUISETTO M., CHAHIDI E., VALCARENGHI J., LEDOUX A. et JENNART H.
DOI
10.30637/2021.20-049
Année
2021
Type d'article
Article original
Keywords
Belgian lockdown, COVID-19, proximal femoral fracture

Résumé

Introduction : La prise en charge de l’infection au SARS-CoV-2 a totalement réformé le secteur hospitalier. Du 14 mars au 17 mai 2020, seules les opérations chirurgicales urgentes étaient maintenues dont la prise en charge des fractures fémorales proximales. Le but de notre étude est de qualifier au mieux ces patients en évaluant certaines caractéristiques cliniques et épidémiologiques et d’en évaluer le taux d’infection et de mortalité durant cette période. Matériel et Méthodes : Il s’agit d’une étude de cohorte rétrospective et descriptive, mono-centrique, recensant tous les patients du CHU Tivoli opérés d’une fracture fémorale proximale du programme Fragility Fracture du 14 mars 2020 au 17 mai 2020. Nous avons décrit cette population et analysé des caractéristiques épidémiologiques, cliniques et biologiques entre deux filières de patients : les patients suspects ou atteints du COVID-19 et les patients considérés sains. Pour terminer, nous avons décrit plus spécifiquement nos cas décédés. Résultats : Nous avons traité 18 fractures fémorales proximales durant cette période. Huit patients ont été opérés suivant la filière COVID-19. Six patients ont été testés positifs, 3 dès l’admission, les 3 autres ont été infectés durant leur hospitalisation. Aucun paramètres physiologiques ou biologiques ne différencie les patients à leur admission. Le taux de mortalité des patients positifs est de 33 %. Conclusion : Contrairement à d’autres études, notre incidence de fractures fémorales proximales n’a pas diminué durant cette période. Ces fractures surviennent chez les patients atteints du COVID-19 à un stade précoce de la maladie, mais leur taux de mortalité reste élevé.

Abstract

Introduction : The management of SARS-CoV-2 infection has completely reformed the medical sector. Between March 14 and May 17 2020, only urgent surgical operations remained, including the management of proximal femoral fractures. The aim of our study is to best qualify this population of surgical patients by evaluating some clinical and epidemiological characteristics and assessing the infection rate. Material and Methods : This is a retrospective, descriptive and mono-centric cohort study, which identifies all Fragility Fracture program patients who had surgery for a proximal femoral fracture between March 14, 2020 and May 17, 2020 in the CHU Tivoli. Overall we defined the population and analyzed clinical and biological characteristics of patients suspected of or suffering from COVID-19, but also patients who developed the infection during hospitalization, compared to patients considered healthy. Finally, we described our deceased cases. Results : We treated 18 proximal femoral fractures during this period. Eight patients were operated following the COVID-19 precautions. Six patients tested positive, 3 on admission and 3 who become infected during their time in hospital. There were no physiological or biological differences between patients on admission. The mortality rate for positive patients was 33%. Conclusion : Unlike other studies, our incidence of proximal femoral fractures did not decrease during this time. These fractures occur in patients with early stage COVID-19, however the mortality rate remains high.

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.