Friedrich Nietzsche, une pathobiographie basée sur une revue systématique de la littérature

Friedrich Nietzsche, a pathobiography based on a systematic review of the literature

Auteurs
Sculier J.-P., Flamée M., Durieux V. et Bloch P.-A.
DOI
10.30637/2019.19-011
Année
2019
Type d'article
Article de synthèse
Keywords
Binswanger vascular dementia, CADASIL, MELAS syndrome, pathobiography, syphilis

Résumé

Friedrich Nietzsche (1844-1900) est un philosophe allemand qui a eu une influence considérable au 20e siècle. Il est mort précocement dans un état de démence avec des accidents vasculaires cérébraux (AVC) longtemps attribués à une paralysie générale. Au cours de ces vingt dernières années, ce diagnostic de syphilis tertiaire a largement été remis en cause dans de nombreuses publications. Né avec une pupille d’Adie et une forte myopie, il a présenté dès l’enfance de fortes crises de migraines et a développé un trouble bipolaire de type I dont les premières manifestations sont survenues avant l’âge de 30 ans. Les phases maniaques vont l’aider à produire une oeuvre importante, entrecoupées d’épisodes dépressifs avec des idées suicidaires. Des accès psychotiques vont mener à son internement à l’âge de 45 ans et il va développer une démence associée à des accidents vasculaires cérébraux faisant penser à une démence vasculaire ischémique sous-corticale de Binswanger. Il décède à l’âge de 55 ans d’une pneumonie dans un contexte d’un nouvel AVC. En prenant en compte les antécédents familiaux, on peut envisager deux diagnostics. Si on considère le versant paternel, on pourrait avoir une forme héréditaire de démence vasculaire de Binswanger, le CADASIL (artériopathie cérébrale autosomique dominante avec infarctus sous-corticaux et leucoencéphalopathie). Si on envisage le côté maternel, on peut proposer une maladie mitochondriale, le syndrome de MELAS. L’objectif de notre travail est de revoir cette littérature de façon systématique et de présenter et puis discuter les nouveaux diagnostics proposés. Nous commentons également l’influence des troubles médicaux de Nietzsche sur ses travaux philosophiques.

Abstract

Friedrich Nietzsche (1844-1900) is a German philosopher who had considerable influence in the 20th century. He died early in a state of dementia with strokes for a long time attributed to general paralysis. In the last twenty years, this diagnosis of tertiary syphilis has been widely questioned in many publications. Born with a pupil of Adie and a high myopia, he had very soon in early childhood severe migraine attacks and developed a bipolar disorder type I whose first manifestations occurred before the age of 30 years. The maniac phases will help him to produce an important work, interspersed with depressive episodes with suicidal ideas. Psychotic attacks will lead to his confinement at the age of 45 and he will develop dementia associated with stroke, reminiscent of subcortical ischemic vascular dementia of Binswanger. He died at age 55 from pneumonia after a new stroke. Taking into account the family history, two diagnoses can be considered. If one considers the paternal side, one could have a hereditary form of Binswanger vascular dementia, CADASIL (autosomal dominant cerebral arterial disease with subcortical infarction and leukoencephalopathy). If we consider the maternal side, we can propose a mitochondrial disease, MELAS syndrome. The goal of our work is to review this literature in a systematic way and to present and then discuss the proposed new diagnoses. We also comment on the influence of Nietzsche’s medical troubles on his philosophical works.

Télécharger l'article - Je suis abonné ou membre

Uniquement pour les membres de l'A.M.U.B. et les abonnés à la Revue Médicale de Bruxelles.

Je désire m'abonner

Abonnez-vous à la Revue Médicale de Bruxelles.

Abonnement à la Revue

Je désire devenir membre

Devenez membre de l'A.M.U.B. et bénéficiez, en plus de l'accès à la Revue Médicale de Bruxelles, de nombreux services.

Devenir membre de l'A.M.U.B.

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.