Hippocrate, père de la séméiologie et de la déontologie médicale

Hippocrate, father of semeiology and medical deontology

Auteurs
E. Dupont
Année
2005
Type d'article
Histoire de la médecine
Keywords
Hippocrate, humoral theory, Oath

Résumé

Elaborée il y a 24 siècles, l’œuvre d’Hippocrate et de son école est considérable. Elle touche en effet tous les aspects de la médecine, de la chirurgie et même de l’obstétrique qu’elle aborde par trois approches : l’observation clinique par constitution pour chaque malade d’un document qu’on peut considérer comme l’ancêtre du dossier médical et l’utilisation de signes cliniques dont certains sont toujours en usage dans la séméiologie moderne ; le Serment, fondement de l’éthique de bienfaisance, encore prêté aujourd’hui, mais sous une forme actualisée, par les futurs médecins ; la théorie humorale qui propose un concept physiopathologique des maladies et en déduit une approche thérapeutique qui fut appliquée jusqu’à la fin du 19ème siècle par manque de connaissances suffisantes sur le fonctionnement des organes et l’origine des maladies. Elle amalgame sous une forme pseudocohérente des conceptions archaïques issues des philosophes présocratiques sur la structure de la matière transposées aux humeurs qui traversent le corps et des observations faites sur l’évolution de maladies infectieuses. Les concepts actuels des maladies et notamment le rôle des agents pathogènes la rendent obsolète.

Abstract

Elaborated 24 centuries ago, Hippocrate’s and his school’s works are considerable. They concern all aspects of medicine, surgery and even obstetrics, tackled by three approaches : clinical observation by constitution for each patient of what can be considered as the ancestor of the current medical file and by use of clinical signs still in application in modern semeiology ; the Oath, basis of benevolence ethic, still taken nowadays but in an actualized form by future medical doctors ; humoral theory which proposes a physiopathological concept of diseases and deduces a therapeutical approach still in use until the end of 19th century, by lack of sufficient knowledge about organs function and origin of diseases. It consists in an amalgam of archaic concepts, elaborated by presocratic philosophers about matter’s structure transposed to body fluids and presented in a pseudocoherent form. Current concepts of diseases, especially role of pathogens render it obsolete.

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.