Hypothermie et acidose lactique sévère associées à la metformine

Hypothermia and severe lactic acidosis associated with metformin

Auteurs
DHUIEGE L., GUERISSE F., LHOIR M. et DURANT C.
DOI
10.30637/2021.20-037
Année
2021
Type d'article
Cas clinique
Keywords
hypothermia, lactic acidosis, metformin

Résumé

Nous rapportons le cas d’une patiente de 49 ans admise aux urgences en état de choc associé à une acidémie et une lactatémie importante. Une hypothermie sévère est mise en évidence. Après bilan, le diagnostic posé est celui d’une Acidose Lactique sévère Associée à la Metformine (ALAM), un effet secondaire rare mais redouté des biguanides. La metformine est un médicament couramment prescrit à travers le monde chez les patients atteints de diabète de type 2. Si peu d’effets secondaires graves sont recensés, l’ALAM doit être envisagée en cas de tableau clinique typique. Cette complication peut se manifester dans des situations d’insuffisance rénale sévère ou d’intoxication/ surdosage volontaire. Les mécanismes d’actions menant à l’ALAM sont multiples et ne sont pas tous élucidés. Plusieurs études suggèrent également une action de la metformine sur les mitochondries, pouvant expliquer l’hypothermie grave chez notre patiente. Lors de l’admission d’un patient en état de choc dont l’étiologie n’est pas évidente, il est important de rechercher la prise de metformine, surtout chez les patients dont la fonction rénale est altérée.

Abstract

We report the case of a 49-year-old female admitted to the emergency room in a state of shock with severe acidemia and lactatemia. The patient was in severe hypothermia. The assessment led to diagnosis of severe Lactic Acidosis Associated with Metformin (ALAM), a rare but life-threatening side effect of biguanides. Metformin is a drug commonly prescribed across the world in patients with type 2 diabetes. Few serious side effects are identified and ALAM should be considered in case of typical clinical presentation. This complication can arise in case of severe renal failure or voluntary intoxication / overdose. The mechanisms leading to ALAM are manifold, and some remain unclear. Furthermore, several studies suggest an action of metformin on mitochondria, which could explain the severe hypothermia assessed in our patient. When admitting a patient in a shock state without an evident etiology, it is important to monitor metformin intake, especially in patients with impaired kidney function.

Télécharger l'article - Je suis abonné ou membre

Uniquement pour les membres de l'A.M.U.B. et les abonnés à la Revue Médicale de Bruxelles.

Je désire m'abonner

Abonnez-vous à la Revue Médicale de Bruxelles.

Abonnement à la Revue

Je désire devenir membre

Devenez membre de l'A.M.U.B. et bénéficiez, en plus de l'accès à la Revue Médicale de Bruxelles, de nombreux services.

Devenir membre de l'A.M.U.B.

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.