Impact des vieillissements physiologique et pathologique sur la relation sexuelle

Impact of aging on sexuality

Auteurs
C. Degauquier, A.-S. Absil, I. Psalti, S. Meuris et F. Jurysta
Année
2012
Type d'article
Article de synthèse
Keywords
elderly, sexual desire, sexual dysfunction, sexuality, aging

Résumé

Les données de nombreuses grandes enquêtes sur les comportements sexuels permettent de documenter le lien entre la persistance d’une vie sexuelle active et le vieillissement. Les connaissances en matière de “ presbysanté sexuelle ” (santé sexuelle chez les sujets âgés) montrent que le vieillissement biologique sexuel est extrêmement diversifié et hétérogène tant chez l’homme que chez la femme, et contredisent le stéréotype de l’âge qui altère fatalement la réponse biologique sexuelle chez tous les individus. Les pathologies sexuelles (lubrification, dyspareunie, dysfonction érectile, incapacité à atteindre l’orgasme) et les pathologies du vieillissement qui impactent la fonction sexuelle connaissent une incidence croissante mais ne touchent jamais 100 % des individus âgés. On observe une baisse de l’intérêt pour la sexualité corrélée au vieillissement, mais les effets négatifs de l’âge sur le désir apparaissent surtout en lien avec les problèmes de santé. De surcroît, le désir est davantage corrélé aux attitudes personnelles à l’égard de la sexualité qu’aux facteurs biologiques et aux maladies. On discerne des variables prédictives du maintien d’une sexualité active chez les personnes âgées (dont la présence d’un partenaire, une bonne santé, le fait d’avoir une bonne estime sexuelle de soi, des expériences passées agréables, une attitude qui valorise l’importance du sexe dans la relation de couple) mais le facteur le plus décisif pour négocier le cap d’une sexualité face aux marqueurs concrets du vieillissement est la capacité de s’adapter à une sexualité plus globale et moins centrée sur le coït. Rev Med Brux 2012 ; 33 : 153-63

Abstract

Numerous authors on sexual behaviors have studied the link between the persistence of a sexually active life and progressive aging. The knowledge of sexual health in the elderly has shown that biological sexual aging is extremely diverse and heterogeneous in men as well as in women, and contradicts the stereotype of age that would inevitably alter the sexual biological response in each human. Sexual diseases (lubrication, dyspareunia, erectile dysfunction, inability to achieve orgasm) and diseases of aging that impact sexual function have a growing incidence but don’t never touch 100 % of individuals. There is a decline in sexual interest correlated with the life-span, but the negative effects of age on desire are related to health problems. Moreover, sexual desire is more correlated with personal attitudes toward sexuality than with biological factors and diseases. Several predictors account for the pursuit of an active sexuality (including the presence of a partner, good health, having good sexual self-esteem, enjoyable past experience, an attitude that values the importance of sex in couple relationship), but the most decisive factor to successfully face the specific markers of aging is the ability to adapt to a more sensory sexuality, less focused on performance and coitus. Rev Med Brux 2012 ; 33 : 153-63

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.