Insuffisance rénale aiguë en soins intensifs : quelle technique d’épuration extra-rénale ?

Acute renal failure in the Intensive Care Unit : which technique of renal replacement therapy ?

Auteurs
J.-L. Vincent et M. Piagnerelli
Année
2008
Type d'article
Article de synthèse
Keywords
acute renal failure, renal replacement therapy

Résumé

L’insuffisance rénale aigue reste associée à une mortalité importante chez les patients de soins intensifs, malgré l’évolution des techniques d’épuration extra-rénale. Les techniques d’épuration extra-rénale intermittentes ou continues ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients. Le moment opportun pour commencer ces techniques et leurs aspects pratiques doivent encore être mieux précisés. Pour ces raisons, une discussion collégiale journalière entre réanimateurs et néphrologues est nécessaire pour choisir la meilleure technique en fonction de l’état hémodynamique, des altérations biologiques (urémie, coagulation, équilibre acide-base, altérations électrolytiques) et les répercussions organiques (état cognitif, péricardite, myopathie) du patient de soins intensifs en insuffisance rénale aiguë. Dans le futur, des nouveaux marqueurs de la dysfonction rénale pourront mieux guider le clinicien. Rev Med Brux 2008 ; 29 (Suppl) : S 9-13

Abstract

Acute renal failure is still associated with a high mortality rate among intensive care patients, despite improvements in renal replacement therapies. The available intermittent and continuous renal replacement therapy techniques all have their own advantages and disadvantages. The best time to start renal replacement therapy and various other practical aspects of these techniques still need to be clarified. For these reasons, daily consultation between intensivists and nephrologists is necessary to select the best technique for the ICU patient with acute renal failure, based on the hemodynamic status, biological variables (uremia, coagulation, acidbase balance, electrolytes) and effects on other organ systems (cognitive state, pericarditis, myopathy). In the future, new markers of renal dysfunction may facilitate treatment choices. Rev Med Brux 2008 ; 29 (Suppl) : S 9-13

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.