Jérémie Trivère (1504-1554) : médecin humaniste, né il y a 500 ans

Jeremy Thriverius (1504-1554) : humanist doctor, born 500 years ago

Auteurs
R. Van Hee
Année
2005
Type d'article
Histoire de la médecine
Keywords
de Drijvere, Thriverius, Trivère

Résumé

Jérémie de Drijvere ou Trivère (1504-1564) a été une personnalité médicale importante dans nos Pays-Bas espagnols pendant le 16ème siècle. Promu médecin à l’Université de Louvain en 1537, il y est devenu professeur de médecine quatre ans plus tard. Il s’est intéressé ardemment à la pathologie et a traduit et commenté plusieurs œuvres d’Hippocrate et de Galien. Trivère a en outre publié divers traités originaux, où il fait part de sa propre expérience et de certaines innovations en diagnostic, notamment au sujet de la sémiologie de la gale. Enfin il a participé à la rénovation de l’enseignement médical. Même s’il est resté adepte de la tradition Galéniste, on peut considérer Trivère comme un humaniste qui s’inscrit admirablement bien dans la nouvelle vague de la Renaissance médicale. Rev Med Brux 2005 ; 26 : 475-8

Abstract

Jeremy de Drijvere or Thriverius (1504-1564) has been an important medical personality in our Habsburgian Low Countries in the 16th century. In 1537 he got the medical doctor’s degree at the University of Leuven, where he was appointed few years later as professor of medicine. He was mostly interested in pathology and has translated and commented several works of Hippocrates and Galen. Moreover, Thriverius has published many original medical treatises in which he gives account of his personal experience and of certain diagnostic innovations, amongst others concerning the symptoms of scabies. Finally Thriverius was a renovator of medical teaching. Even if he has remained in favour of the Galenic tradition, de Drijvere may be considered a humanist and an excellent representative of the new ideas of medical Renaissance. Rev Med Brux 2005 ; 26 : 475-8

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.