La gestion du risque cardiovasculaire du patient âgé

Management of cardiovascular risk in the elderly patient

Auteurs
F. Benoît
Année
2014
Type d'article
Actualités diagnostiques et thérapeutiques
Keywords
age, cardiovascular risk, diabetes, dyslipidemia, obesity, tobacco, hypertension

Résumé

La gestion du risque cardiovasculaire chez le patient âgé doit tenir compte de la complexité qui le caractérise, secondairement aux modifications physiologiques et à la présence de comorbidités, ainsi que de l’espérance de vie individuelle. La ligne de conduite pour la gestion du risque cardiovasculaire jusqu’à 70-75 ans est bien définie, selon que l’estimation du risque soit établie par le modèle “ SCORE ” ou par l’algorithme de prévention cardiovasculaire. Le traitement est ensuite prescrit en fonction de l’importance de ce risque. Les recommandations au-delà de 75 ans sont plus floues. Bien qu’un nombre croissant d’études permettent de lever une partie du voile sur la prise en charge des patients plus âgés, il subsiste un manque cruel de preuves pour les âges extrêmes. Les principaux facteurs de risque modifiables qui seront abordés sont le tabagisme, l’hypertension artérielle, la dyslipidémie, le diabète, et l’obésité. L’impact de ces facteurs de risque dans l’apparition d’événements cardiovasculaires se modifie avec l’âge, ce qui influence le traitement de ces facteurs de risque. Certaines interventions, bénéfiques chez un sujet jeune, peuvent s’avérer délétères chez un sujet âgé. De plus, la prise en charge est mieux définie pour un sujet âgé présentant peu de comorbidités et une espérance de vie supérieure à 10 ans car elle a tendance à entrer dans le cadre des guidelines concernant des patient âges de moins de 70 ans. Il n’en va pas de même pour les autres profils de patients, où seules quelques recommandations sont disponibles. Rev Med Brux 2014 ; 35 : 356-60

Abstract

The management of cardiovascular risk in elderly patients should take into account the complexity that characterizes them, including physiological changes, comorbidities, as well as the individual’s life expectancy. Up to 70-75 years old the guideline for the cardiovascular risk management is well structured. If the estimated risk is determined by using the “ SCORE ” model or cardiovascular prevention algorithm, the treatment is based on the importance of the risk. Recommendations beyond 75 years of age are not as clear. Although, we have a growing number of studies used to treat older patients, there are only a few recommendations for extreme old ages. The major modifiable risk factors are smoking, hypertension, dyslipidaemia, diabetes, and obesity. For cardiovascular events the impact of the risk factors changes with age and influence the therapeutic management of the risk factors. Some interventions beneficial to young patients may be deleterious to the elderly. In addition, it is better defined for elderly patients with few comorbidities, and greater than 10 years life expectancy, because it tends to model the guidelines known to patients who are younger than 70 years old. This is not true for other patient profiles where only a few recommendations can guide us for optimal care. Rev Med Brux 2014 ; 35 : 356-60

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.