La prescription de méthadone : un acte anodin ?

Is prescribing methadone harmless ?

Auteurs
Milcent F., Leemans C. et Loas G.
DOI
10.30637/2019.18-027
Année
2019
Type d'article
Article de synthèse
Keywords
methadone, mortality, safety, toxicity

Résumé

Introduction : La dépendance aux opiacés représente un problème épidémiologique important. De nombreuses études ont montré l’efficacité de la méthadone comme traitement de substitution à cette dépendance. Cependant, elle comporte une toxicité organique principalement aux niveaux respiratoire et cardiaque. Le but de l’article est de déterminer la toxicité de la méthadone. Matériel et méthode : Nous avons effectué une revue de littérature en incluant les mots clés suivants dans la base de données PubMed : " toxicity ", " poisoning ", " mortality ", " death " and " methadone ". 572 résumés d’articles ont été parcourus et sur les 64 articles lus en entier, 22 ont finalement été inclus. Résultats : La méthadone est un traitement efficace dans la dépendance aux opiacés. Elle comporte une toxicité organique : au niveau cardiaque, il peut se produire un allongement de l’intervalle QT. Il y a un risque de dépression respiratoire. Il y a également une toxicité rénale se manifestant par une rhabdomyolyse. Des mesures peuvent être prises pour limiter les effets toxiques de la méthadone. L’efficacité de la méthadone comme traitement de substitution aux opiacés est établie par de nombreuses études. Il y a une diminution de la mortalité, de la criminalité, de l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine et de l’hépatite C. La méthadone comporte un risque cardiaque par augmentation de l’intervalle QTc. Il est conseillé d’être prudent lors de l’instauration de méthadone en commençant par une posologie de 30 mg. Un ECG est recommandé lorsque la posologie dépasse 100 mg ou en cas de prescription d’autres médicaments allongeant l’intervalle QTc. Il convient également d’être prudent en cas de prescription concomitante de benzodiazépines afin d’éviter le risque de décès par dépression respiratoire. Conclusion : En suivant ces recommandations, la méthadone peut être prescrite de manière sécurisée.

Abstract

Introduction : Opiate dependence is an epidemiological problem. Methadone can be used as an opioid substitution treatment. Many studies have already shown its efficacy. However, the toxicity of methadone has a negative impact especially on respiratory and cardiac functions. The aim of this article is to review the toxicity of methadone. Tools and method : A literature review was performed using the following keywords in the PubMed database : " toxicity ", " poisoning ", " mortality ", " death " and " methadone ". We browsed 572 abstracts. 64 were read in full and 22 papers were included. Results : Methadone is an effective opioid substitution treatment. Its toxic action on cardiac function can produce a lengthening of the QTc interval. There is also a risk of respiratory depression. Renal toxicity manifests itself through rhabdomyolysis. Steps can be taken to improve the safety of using methadone by limiting its toxicity risk factors. Many studies have already shown the efficacy of methadone as an opioid substitution treatment. It is correlated with a decrease in mortality, criminality, infection by the human immunodeficiency virus and hepatitis C. The use of methadone is a cardiac risk factor because of the lengthening of the QTc interval. It is therefore recommended that the greatest care must be taken when prescribing methadone – starting with 30mg. It is recommended to perform an EKG when prescribing more than 100mg or when prescribing other drugs that lengthen the QTc interval. One should be careful when also prescribing benzodiazepines in order to avoid death by respiratory depression. Conclusion : Methadone is a safe prescription when these recommendations are met.

Télécharger l'article - Je suis abonné ou membre

Uniquement pour les membres de l'A.M.U.B. et les abonnés à la Revue Médicale de Bruxelles.

Je désire m'abonner

Abonnez-vous à la Revue Médicale de Bruxelles.

Abonnement à la Revue

Je désire devenir membre

Devenez membre de l'A.M.U.B. et bénéficiez, en plus de l'accès à la Revue Médicale de Bruxelles, de nombreux services.

Devenir membre de l'A.M.U.B.

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.