La prévalence des mauvais traitements chez les étudiants en médecine durant leurs stages et sa corrélation avec le burnout et la dépression

The prevalence of medical student mistreatment during internships and its correlation with burnout and depression

Auteurs
RODTS G. et KORNREICH C.
DOI
10.30637/2019.19-061
Année
2020
Type d'article
Article original
Keywords
burnout, depression, medical, mistreatement, students

Résumé

Introduction : Les étudiants en médecine sont plus à risque de burnout et de dépression que la population de même âge. Ce travail étudie la prévalence des mauvais traitements chez les étudiants de 6e année de médecine de l’ULB lors de leurs stages et leur corrélation avec les scores de burnout et de dépression. Matériels et Méthodes : Un questionnaire en ligne anonyme a été envoyé aux étudiants. Il était constitué de 4 parties : Informations démographiques, Mauvais traitements, Maslach Burnout Inventory 2-item et Inventaire de dépression de Beck en 13 items. 6 entretiens semi-dirigés ont aussi été réalisés. Résultats : Sur les 169 étudiants ayant répondu, 89,7 % rapportent avoir été victimes de mauvais traitements à au moins une reprise. 62,9 % des femmes ont été victimes de discriminations et autres violences liées au genre. 36 % des étudiants rapportent avoir subi régulièrement des mauvais traitements par les résidents/professeurs. Les lieux de stage causant le plus de maltraitance sont la chirurgie, les urgences et la gynécologie. Un seuil de burnout était atteint chez 38,5% des étudiants et le seuil de dépression chez 36,7% des étudiants. Il existe une corrélation positive entre les scores de dépression et burnout avec certaines violences. Conclusion : L’impact des violences sur la santé mentale des étudiants reste peu clair et nécessite plus d’études. Néanmoins ce travaille démontre les nombreux mauvais traitements au sein du réseau de stages de l’ULB et devrait motiver la mise en place d’une politique de prévention.

Abstract

Introduction : Medical students are at higher risk of burnout and depression than age-similar controls from the general population. This study assesses the prevalence of mistreatment among ULB 6th year medical students during their internship and its association with burnout and depression scores. Materials and Methods : An anonymous online questionnaire was sent to students. It consisted of 4 parts: Demographic Information, Mistreatments, Maslach Burnout Inventory 2-item and Beck Depression Inventory short form. 6 semi-directed interviews were also conducted. Results : Of the 169 students who responded, 89.7% had been mistreated at least once. 62.9% of women had been victims of discrimination and other gender-based violence. 36% of students reported being regularly abused by residents/ teachers. The most abusive internships sites are surgery, emergency and gynecology. High burnout is estimated to be present in 38.5% of the student population, while 36.7% reported moderate to severe depression. Some violence was significantly associated with depression scores. There was also a significant correlation between burnout and reported psychological violence. Conclusions : The impact of violence on the mental health of students remains unclear and more research is needed. Nevertheless, this study shows many abuses within the ULB stage network and should motivate the implementation of a prevention policy.

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.