La prévention secondaire de l’ostéoporose passe par un circuit multidisciplinaire

The secondary prevention of osteoporosis needs a multidisciplinary approach

Auteurs
S. Cappelle et A. Peretz
Année
2015
Type d'article
Ostéo-articulaire
Keywords
fracture liaison service, hip fracture, osteoporosis

Résumé

Fardeau énorme pour notre population vieillissante et notre système de soins de santé, la fracture de hanche demeure un enjeu de santé publique majeur. Chaque année, en Belgique, sont recensées plus de 15.000 fractures du col du fémur. Malgré les progrès techniques de la chirurgie et du suivi postopératoire, la morbidité liée à cette affection reste importante puisque la grande majorité des patients atteints ne retrouveront pas leur autonomie antérieure après l’épisode fracturaire. La mortalité secondaire à ce type de fracture reste également élevée. Bien qu’elle ne représente que 14 % de l’ensemble des fractures dites de fragilité, la fracture de hanche représente 92 % des frais engendrés par la pathologie ostéoporotique - ce qui correspond à une charge annuelle de 150 millions d’euros pour la Belgique. L’évolution démographie actuelle laisse à penser que ce chiffre devra être multiplié par 7 d’ici 2050. De nombreuses études épidémiologiques nous démontrent cependant qu’une grande partie de ces fractures auraient pu être évitées si la raison de la fragilité osseuse, l’ostéoporose sousjacente, avait été diagnostiquée et prise en charge antérieurement. C’est dans ce contexte que, depuis plusieurs années, un nombre croissant de trajets de soins ou services de liaison pour fractures (Fracture Liaison Services - FLS) ont vu le jour un peu partout à travers le monde. Le C.H.U. Brugmann a décidé de se doter d’un tel modèle visant, via une approche systématique, à une meilleure intégration des ressources de soins disponibles et une meilleure communication entre celles-ci. Rev Med Brux 2015 ; 36 : 302-6

Abstract

Enormous burden for our aging population and health care system, the hip fracture remains a major challenge to public health. Every year, there are over 15.000 hip fractures in Belgium. Nonetheless of the technical progress in surgery and the follow-up for postoperation, the morbidity linked to this affection remains important because the vast majority of the patients will not recovered their previous autonomy after the fracture. The mortality is also high. Although it represents 14 % of the total osteoporotic fractures, the hip fractures account for 92 % of the costs caused by the disease, corresponding to 150.000.000 euros per year in Belgium. The present demographic evolution suggests that this amount will increase by 7 fold in 2050. Different epidemiological studies show that a large proportion of these fractures should have been avoided if the reason of the bone fragility, osteoporosis, had been previously diagnosed and treated. In this context, since several years, an increasing number of clinical paths - the Fracture Liaison Services (FLS) - have emerged all over the world. Brugmann Hospital has decided to implement such a model - focusing, by a systematic approach, to better connection and communication between available healthcare resources. Rev Med Brux 2015 ; 36 : 302-6

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.