Le docétaxel comme traitement de rattrapage pour les cancers bronchiques non à petites cellules : étude d’implémentation

Docetaxel as salvage treatment for non-small cell lung cancer : implementation study

Auteurs
C. Mascaux, N. Iannino, T. Berghmans, A.P. Meert et J.P. Sculier
Année
2005
Type d'article
Article original
Keywords
docetaxel, implementation, lung cancer

Résumé

Le traitement de rattrapage du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) par docétaxel après échec de chimiothérapies à base de dérivés du platine a déjà été évalué dans le contexte d’études cliniques ne concernant que des populations sélectionnées de patients. Le but de cette étude est de vérifier la généralisabilité de ces résultats à une population de patients tout-venant. Nous avons analysé rétrospectivement les données de tous les patients non inclus dans des essais cliniques et traités à l’Institut Jules Bordet entre septembre 1996 et juillet 2003 par docétaxel après au moins une chimiothérapie à base de dérivés du platine. Les patients ont été répartis en 2 groupes selon qu’ils satisfassent (patient éligibles) ou non (patients inéligibles) aux critères d’inclusion des études de phase II ou III déjà publiées. Vingt-sept patients ont été traités par docétaxel après échec ou rechute suite à un traitement de première ligne à base de platine. Parmi eux, 15 auraient été inéligibles pour une inclusion dans les études déjà publiées. Le taux de réponse objective était de 7,41 %, tous les répondeurs ayant présenté une réponse partielle à leur première ligne de chimiothérapie. La toxicité a principalement consisté en des neutropénies de grades III et IV et était similaire entre les 2 groupes de patients. La survie médiane était de 25 semaines. En conclusion, cette étude d’implémentation confirme l’activité du docétaxel après échec d’une chimiothérapie à base de platine, dans une population non sélectionnée de patients atteints de CBNPC avec un taux de réponse similaire à celui obtenu dans les études prospectives.

Abstract

Salvage treatment with docetaxel after failure of cisplatin-based chemotherapy in non-small cell lung cancer (NSCLC) has already been tested in the context of clinical prospective trials but only dealing with selected patients. The aim of the present study is to assess the generalizability of these results in an unselected population. We retrospectively analysed the data of all patients not included in clinical studies and treated at the Jules Bordet Institute between September 1996 and July 2003 by docetaxel after a previous chemotherapy containing platinum. Patients were separated in two groups : eligible or not studies according to the selection criteria of the published phase II and III prospective trials. There were 27 patients treated by docetaxel after relapse or failure of prior first-line platinum-based chemotherapy. Among them, 15 were ineligible according to the criteria of published phase II and III trials. The global response rate was 7,41 %. All responders had a partial response to first line chemotherapy. Toxicity consisted mainly in grade III/IV neutropenia and was similar between the two group of patients. The median survival time was 25 weeks. In conclusion, our implementation study confirms the activity of docetaxel as salvage therapy after failure of first line cisplatin-based chemotherapy in an unselected population of patients with NSCLC, with a response rate similar to that obtained in propective trials.

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.