Le syndrome des ovaires micropolykystiques : nouvelles recommandations diagnostiques

Polycystic ovary syndrome : new guidelines for the diagnosis

Auteurs
Hoslet M., Driessens N., Goldrat O. et Pintiaux A.
DOI
10.30637/2020.19-045
Année
2020
Type d'article
Article de synthèse
Keywords
diagnosis approach, guidelines, polycystic ovary syndrome

Résumé

Introduction : Le syndrome des ovaires micropolykystiques (SOMPK) est à l’origine de nombreuses controverses. Ses multiples facettes cliniques, son étiologie multifactorielle et sa prise en charge multidisciplinaire en sont les principales raisons. Pourvoyeur d’importantes comorbidités, établir un diagnostic précis pour chaque patiente est une étape essentielle de la prise en charge. Cependant, la définition du SOMPK a évolué au fil du temps. Certains critères diagnostiques sont établis, d’autres encore débattus. Matériel et méthodes : Ce travail résume les nouvelles recommandations internationales concernant la mise au point diagnostique du SOMPK. Publiées en 2018, elles sont le fruit d’une collaboration entre de nombreux groupes internationaux. Une revue narrative de la littérature récente a été réalisée sur PubMed afin d’étayer et documenter l’information reçue dans le rapport de base. Résultats et conclusion : Dysovulation, hyperandrogénie clinique, hyperandrogénie biologique et morphologie ovarienne micropolykystique échographique sont les seuls critères diagnostiques reconnus pour poser un diagnostic de SOMPK chez l’adulte. Deux critères suffisent pour établir le diagnostic. Aucun des trois critères n’est obligatoirement requis mais leur identification est primordiale afin d’établir le profil de risque métabolique de chaque patiente. Chez l’adolescente, l’échographie ne constitue pas un outil diagnostique et le diagnostic de SOMPK sera à réévaluer à distance de la ménarche.

Abstract

Introduction : Polycystic ovary syndrome (PCOS) is subject to many controversies. The main reasons are its multiple clinical aspects, the multifactorial etiology and the multidisciplinary management of the syndrome. It is a source of several co-morbidities, and the establishment of a precise diagnosis for each patient is essential in the management process. However, PCOS definition has evolved over time, and some diagnostic criteria are well established while others are still debated. Materials and methods : This article summarizes the new international recommendations for PCOS diagnosis work-up. Published in 2018, it is the result of a collaboration between many international groups. In parallel, a narrative review in PubMed recent literature was conducted to support and document information received in the main report. Results and conclusion : Dysovulation, clinical hyperandrogenism, biological hyperandrogenism and micropolycystic ultrasound ovarian morphology are the only recognized diagnostic criteria for PCOS in adults. Two criteria are sufficient to establish the diagnosis. None of the them are mandatory but their determination is essential to predict the metabolic profile risk for each patient. In adolescent girls, ultrasound is not a diagnostic tool in the first years following menarche, and the diagnosis of PCOS should be reevaluated later during life.

Télécharger l'article - Je suis abonné ou membre

Uniquement pour les membres de l'A.M.U.B. et les abonnés à la Revue Médicale de Bruxelles.

Je désire m'abonner

Abonnez-vous à la Revue Médicale de Bruxelles.

Abonnement à la Revue

Je désire devenir membre

Devenez membre de l'A.M.U.B. et bénéficiez, en plus de l'accès à la Revue Médicale de Bruxelles, de nombreux services.

Devenir membre de l'A.M.U.B.

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.