Les débuts de la transplantation cardiaque en Belgique ou la conjonction de patients déterminés, cardiologues confiants et chirurgien prêt à aller de l’avant

The outset of heart transplantation in Belgium or the conjunction of resolute patients, trustful cardiologists and surgeon ready to go ahead

Auteurs
G. Primo et M. Antoine
Année
2007
Type d'article
Histoire de la médecine
Keywords
heart transplantation, outset in Belgium

Résumé

La première transplantation cardiaque en Belgique fut réalisée par nous à l’Hôpital Brugmann le 23 août 1973. A cette époque, le recrutement d’un donneur était une démarche moins structurée qu’elle l’est de nos jours. Parmi d’autres difficultés du moment, le dépistage du rejet reposait uniquement sur des signes cliniques et l’observation de variations de voltages électrocardiographiques. Il n’y avait ni échocardiographie, ni biopsie endocardiaque clinique. En outre, les médicaments immunosuppresseurs étaient peu nombreux et leur efficacité loin d’être ce que nous connaissons de nos jours. Trois patients furent transplantés avec une bonne survie immédiate. Cependant la première décéda après 6 mois, d’une bronchopneumopathie aiguë, le deuxième après un peu plus d’un an, suite à du rejet chronique évolutif et le troisième après deux semaines, par rejet aigu. Profondément frustré par ces résultats peu gratifiants pour les patients et les médecins, il fut décidé d’arrêter le programme jusqu’à l’apparition de progrès qui permettraient un diagnostic précoce et objectif du rejet et l’apport de médicaments immunosuppresseurs plus efficaces pour le traiter. Il en fut heureusement ainsi, lorsqu’en 1981, apparut la ciclosporine et l’usage clinique de la biopsie endocardiaque par voie transveineuse pour détecter le rejet et suivre sa réponse au traitement renforcé. Ces deux nouveautés permirent une avancée décisive en transplantation cardiaque qui connut un renouveau spectaculaire. La ciclosporine devint disponible en Belgique en 1982 et aussitôt nous relancions la transplantation cardiaque à Erasme. La différence entre les résultats obtenus avant la ciclosporine et ceux de la période avec ciclosporine en matière de survie des patients est frappante. Un bref aperçu des 25 années de transplantation cardiaque à l’Hôpital Erasme est présenté. Nous rappelons par ailleurs que la première transplantation du bloc coeur-poumons en Belgique fut aussi réalisée par nous en août 1983 à Erasme, nous classant troisième centre en Europe à avoir initié ce mode de traitement pour des affections cardiopulmonaires au stade terminal. Rev Med Brux 2007 ; 28 : 472-6

Abstract

The first heart transplantation (HTx) in Belgium was performed by us at university hospital Brugmann on August 23, 1973. At this time, organ procurement was still a sensitive procedure not regulated as well as it is nowadays. Among other difficulties, diagnosis of rejection after the operation was only based upon clinical signs and electrocardiographic voltage variations. Echocardiography did not exist yet and endocardiac biopsy was unknown. Moreover the variety of immunosuppressive drugs was scarce and their potency far from what we are used to in the present era. Three patients were transplanted with excellent immediate survival but nevertheless the first died after six months from an acute broncho-pulmonary infection ; the second after one year of an ongoing chronic rejection and the third after two weeks of an acute rejection. Deeply frustrated by these unrewarding results alltogether for the patients and the doctors, it was decided to stop the programme until new progress would allow early and objective diagnosis of rejection and provide access to more potent immunosuppressive drugs. This became a reality in 1981 with the release of ciclosporine and the introduction in clinical practice of transvenous endocardiac biopsy to diagnose rejection and to monitor the outcome of its treatment further on. Those two opportunities were a major breaktrough for HTx which knew a spectacular revival worldwide. Ciclosporine arrived in Belgium in 1982 and we soon restarted HTx at Erasme Hospital. Comparing our results of HTx in the pre-ciclosporine period with the ones in the current era is striking. The cumulative 25 years experience of HTx at Erasme is briefly alluded to. We also remind that the first heart-lung transplantation (HLTx) in Belgium was performed by us in august 1983 at Erasme hospital credited to be the third center in Europe having successfully initiated this therapy for terminal heartlung failure. Rev Med Brux 2007 ; 28 : 472-6

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.