Les lésions de la coiffe des rotateurs de l’épaule

The shoulder cuff tears

Auteurs
P. Bouté, R. Khorassani et P. Putz
Année
2007
Type d'article
Article de synthèse
Keywords
shoulder cuff tears

Résumé

Les lésions de la coiffe des rotateurs sont fréquentes. La coiffe joue un rôle fondamental dans la stabilisation de l’épaule. Le conflit sousacromial est à l’origine d’une pathologie allant de la simple tendinite à la rupture massive associée à une arthrose excentrée. On définit classiquement trois stades. Il est important de bien connaître les différents stades de la maladie et de les évaluer cliniquement par un examen soigneux et par des tests de provocation. La mise au point radiologique est indispensable afin de confirmer le diagnostic et d’évaluer l’étendue des lésions. A chaque stade de la maladie correspond un traitement chirurgical adéquat si le traitement conservateur se révèle être un échec. Le choix du traitement chirurgical dépend de l’âge et de l’étendue des lésions. Actuellement, les techniques chirurgicales se font principalement par arthroscopie excepté dans les cas de lésions étendues ou arthrosiques. Rev Med Brux 2007 ; 28 : 111-7

Abstract

The cuff tears are frequent. The cuff has a fundamental role for the shoulder stabilisation. Shoulder impingement causes pathologies from simple tendinosis to rupture with excentric arthritis. Classicaly, we describe three stades. It is fundamental to have a good knowledge of the stades and to evaluate them with clinical examination and provocating tests. The radiologic examen is very important to confirm the pathology and to evaluate the lesions. Each stade has a surgical treatment if the conservative treatment gives bad results. Choice of the surgical procedure depends of the patient age and lesion types. Most of surgical procedures are arthroscopics techniques. Open surgery is reserved to massive or arthritis lesions. Rev Med Brux 2007 ; 28 : 111-7

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.