Les trajets de soin diabète et la convention diabétique en 2017

Diabetes care pathways and the diabetic convention in 2017

Auteurs
V. de Brouckère et L. Plat
Année
2017
Type d'article
Endocrinologie
Keywords
care trajectories, chronic care model, diabetes convention

Résumé

Le diabète est une maladie chronique pandémique dont les coûts et les complications croissent sans cesse. La Belgique a introduit en 2009 les trajets de soin diabète (TSD) qui permettent une prise en charge pluridisciplinaire de cette maladie. Le patient est au centre de ce concept et il est accompagné par son médecin généraliste qui élabore un plan de suivi et le médecin spécialiste qui a un rôle de soutien. Ce TSD s’applique aux patients traités par 1 ou 2 injections d’insuline, ou par analogue du GLP1 (Glucose Like peptide) ou aux patients avec traitement oral maximal qui vont prochainement recourir à une thérapeutique injectable. Ce modèle, appliqué à d’autres pays, a permis une amélioration significative des différents paramètres de suivi des patients diabétiques, ce qui permet dès lors, une réduction des complications. En février 2016, le pré-trajet de soins diabète a remplacé le passeport diabétique. Il concerne les patients sous régime ou anti-diabétiques oraux et donne droit aux remboursements diététique et podologique. Il sera demandé par le médecin gérant le dossier médical global du patient. Depuis juillet 2016, une nouvelle convention diabétique a été établie. Elle permet principalement le financement d’un nouveau matériel de mesure du glucose en continu pour les diabétiques de type 1 ou avec perte totale de la fonction endocrine du pancréas. Rev Med Brux 2017 ; 38 : 347-52

Abstract

Diabetes is a chronic, pandemic disorder which has a growing impact on healthcare costs and leads to severe micro- and macro-vascular complications. In 2009, Belgium introduced " care trajectories " (CT), a program which allows multidisciplinary management of this disease. CT is built on a partnership between three parties: the patient (central to the concept), the general practitioner (GP) and the diabetologist. The GP is responsible for the medical management according to an individualized care plan. The specialist’s task is to update the GPs’ knowledge and to coach them. Only those patients receiving a parenteral treatment with insulin or GLP-1 (Glucose Like peptide-1) analogues and those patients whose HbA1c target is not achieved with oral glucose lowering treatment and for whom parenteral treatments taken into consideration can enroll in a CT. This model was implemented in other countries to increase the quality of diabetes care, to provide continuity of care, and to reduce the occurrence of diabetes complications. In February 2016, the pre CT replaced the diabetic passport. It concerns patients with dietary or oral antidiabetic treatment and provides reimbursement of dietary and podological visits. Since July 2016, a new diabetes convention has been established. The novelty is that it allows the financing of a new continuous glucose measurement equipment for patients with type 1 diabetes or total loss of endocrine function of the pancreas. Rev Med Brux 2017 ; 38 : 347-52

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.