L’hernie d’Amyand, une présentation clinique rare. Une mise au point diagnostique et thérapeutique sur le role de la coelioscopie

Amyand’s hernia, a rare clinical presentation. Diagnostic and therapeutic update on the role of coelioscopy

Auteurs
Dobos S., Thill V., Mottart K., Bruyninx L., Creanga E., Civet N. et Cavenaile J.-C.
DOI
10.30637/2020.19-009
Année
2020
Type d'article
Cas clinique
Keywords
Amyand’s hernia, laparoscopy, preoperative CT

Résumé

Introduction : Appendicite aiguë et hernie étranglée sont des urgences chirurgicales courantes dont le diagnostic et le traitement sont aisés. L’existence d’un appendice inflammatoire dans une hernie étranglée est rare. Ce syndrome est appelé hernie d’Amyand ou syndrome d’Amyand. Nous décrivons deux de ces rares présentations et proposons mise au point et traitement. Cas cliniques : Dans le premier cas, le CT scanner a permis de poser le diagnostic d’hernie d’Amyand avant l’intervention. Une appendicectomie fut tout d’abord réalisée et la cure de hernie dans un deuxième temps. Dans le deuxième cas, le diagnostic préopératoire de hernie étranglée fut posé sur base d’une échographie et une cure classique a été réalisée. La persistance d’un syndrome inflammatoire et d’un syndrome abdominal douloureux justifia 4 jours après l’intervention la réalisation d’un CT scanner qui démontra un plastron appendiculaire ignoré lors de la première intervention. Discussion : Il est rare que l’appendice enflammé se glisse dans une hernie ou une éventration et favorise son étranglement. Le chirurgien doit être conscient que le sac herniaire peut contenir autre chose que l’intestin ou de l’épiploon non enflammé. En présence d’une pathologie herniaire associée à un syndrome inflammatoire ou en cas de hernie incarcérée, nous proposons de réaliser un CT scanner pré-opératoire plutôt qu’une échographie. Quand l’examen du sac herniaire ne correspond pas à la description radiologique, nous proposons également qu’une coelioscopie soit réalisée lors de l’intervention, qui pourra être réalisée de manière simple à travers le sac herniaire. Conclusion : La présence d’un appendice dans le sac herniaire d’une hernie étranglée est rare. Non diagnostiquée, elle augmente la morbidité des hernies étranglées. Le CT scanner avec produit de contraste permet d’en faire aisément le diagnostic. Nous proposons d’abandonner l’échographie au profit du CT scanner lors de la mise au point des hernies incarcérées et de traiter systématiquement ce type de hernie par coelioscopie.

Abstract

Introduction : Acute appendicitis and strangulated hernia are common surgical emergencies that are easy to diagnose and treat. The coexistence of an inflamed appendix in a hernia is rare. This syndrome is called Amyand’s hernia or Amyand’s syndrome. After the presentation of the cases, we propose few clear steps useful for the diagnosis and treatment. Clinical cases : In the first case, the diagnosis of Amyand’s syndrome was confirmed preoperatively by an abdominal CT-scan. An appendectomy was performed at first and the cure of the femoral hernia was performed in a second time. In the second case, the diagnosis of Amyand’s syndrome was not confirmed preoperatively, as only an ultrasound examination was performed. The persistence of an inflammatory syndrome 4 days after surgery then justified a CT-scan, which demonstrated the presence of an appendicular plastron left in place during the first intervention. Discussion : It is rare for the inflamed appendix to slip into an abdominal hernia defect and promote its strangulation. The surgeon should be aware that the hernia sac may contain something other than the intestine or the greater omentum. In the presence of a hernia pathology associated with an inflammatory syndrome, a preoperative CT must be performed. We propose that a laparoscopy should be performed if the examination of the hernia sac does not confirm the radiological impression. Conclusion : The presence of the appendix in the hernia sac of a strangulated hernia is rare. Undiagnosed, it increases the morbidi ty of strangulated hernias. A CT scan with dye should be performed for the diagnosis and a coelioscopy performed for the treatment of the hernia repair.

Télécharger l'article - Je suis abonné ou membre

Uniquement pour les membres de l'A.M.U.B. et les abonnés à la Revue Médicale de Bruxelles.

Je désire m'abonner

Abonnez-vous à la Revue Médicale de Bruxelles.

Abonnement à la Revue

Je désire devenir membre

Devenez membre de l'A.M.U.B. et bénéficiez, en plus de l'accès à la Revue Médicale de Bruxelles, de nombreux services.

Devenir membre de l'A.M.U.B.

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.