L’interruption médicale de grossesse et la déclaration des foetus " nés sans vie "

Medical abortion and fetuses born lifeless registration

Auteurs
C. Donner et S. Romnée
Année
2016
Type d'article
Ethique et Economie
Keywords
fetal death, medical abortion, multidisciplinary approach, perinatal medecine

Résumé

Les fausses couches tardives, les morts in utero, les interruptions médicales de grossesses sont autant de situations qui conduisent à l’accouchement d’un foetus né sans vie. Depuis la 2e moitié du XXe siècle, la limitation du nombre d’enfants comme la notion d’enfant désiré voire surinvesti, la contraception, la procréation médicalement assistée, l’échographie, ont modifié notre regard sur le foetus. Le diagnostic anténatal a permis d’anticiper des situations dramatiques qui auparavant survenaient à la naissance ou après. Les professionnels de la médecine périnatale s’interrogent sur la prise en charge de ce deuil particulier. Chaque étape de ce cheminement difficile pour les parents depuis l’annonce d’une anomalie chez le foetus, l’évaluation pronostique, la prise de décision puis sa réalisation est décodée. Cette pratique obligatoirement multidisciplinaire a rapproché les professionnels de la naissance. Il s’agit de respecter les parents qui souhaitent que soit faite une place symbolique au foetus mort pour ritualiser cette perte autant que ceux pour qui la symbolique n’est pas la même et pour lesquels l’obligation de reconnaissance pourrait accentuer la souffrance psychologique de manière désastreuse. La réponse à donner à ces demandes nécessite par ailleurs de rester vigilant afin de ne pas modifier le statut juridique de l’embryon ou du foetus, ce qui affaiblirait automatiquement la légitimité de l’interruption volontaire de grossesse. Rev Med Brux 2016 ; 37 : 379-83

Abstract

The late miscarriages, the in utero deaths, the medical abortion are so many situations which lead to the tragic delivery of a lifeless born fetus. Since the 2nd half of the 20th century, the contraception, the ultrasound, the medically assisted procreation, the notions of desired pregnancies or invaluable pregnancies modified our glance to the fetus. The prenatal diagnosis allowed anticipating dramatic situations which previously arose at birth or afterwards. The professionals of the perinatal medicine wonder about the care of this particular mourning. Every stage of this difficult process for the parents since the announcement of an anomaly to the fetus, the prognosis evaluation, the decisionmaking then its realization is decoded. This necessarily multidisciplinary practice brought closer the professionals of the birth. It is a question of respecting the parents who wish recognition of the dead fetus to ritualize this loss as much as those for whom the symbolism is not the same and for whom in case of obligation of recognition the emotional consequences could be disastrous. The answer to be given to these requests requires remaining vigilant in order not to modify the legal status of the embryo or the fetus and not to call into question the legitimacy of the termination of pregnancy Rev Med Brux 2016 ; 37 : 379-83

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.