Nouveaux antidiabétiques : à l’aube d’une révolution ? Les nouvelles options thérapeutiques du diabète de type 2 à l’épreuve de la prévention cardiovasculaire

New antidiabetic medications : at the dawn of a revolution ? New therapeutic options for type 2 diabetes are challenged for cardiovascular disease prevention

Auteurs
L. Crenier
Année
2016
Type d'article
Actualités diagnostiques et thérapeutiques
Keywords
cardiovascular disease, empa-reg outcome, leader, type 2 diabetes

Résumé

Malgré les progrès dans la prise en charge du diabète de type 2, la maladie cardiovasculaire reste une préoccupation principale. Les grandes études interventionnelles de contrôle glycémique nous ont appris qu’il faut patienter plus de 10 ans avant d’espérer les bénéfices d’un traitement antidiabétique classique sur la morbimortalité cardiovasculaire. Suite à la controverse de la rosiglitazone, la FDA impose depuis 2008 de disposer de données de sécurité cardiovasculai re pour tous les nouveaux anti - diabétiques, et les premières études réalisées pour s’y conformer sont maintenant publiées. Elles montrèrent d’abord une neutralité cardiovasculaire des gliptines, un résultat somme toute peu étonnant pour un suivi médian de moins de 3 ans. Par contre, EMPA-REG OUTCOME puis LEADER réalisées chacune chez des diabétiques de type 2 avec antécédent cardiovasculaire furent une surprise : dans la première de ces études, l’empagliflozine prescrite au-dessus des antidiabétiques habituels a réduit de 14 % (P < 0,04) le critère principal (infarctus myocardique ou AVC non fatals ou mortalité cardiovasculaire), et ce principalement grâce à une réduction des décès cardiovasculaires de 38 % (P < 0,001). LEADER a montré similairement pour le liraglutide une réduction de 13 % du même critère composite principal (P = 0,01) accompagné d’une baisse de 22 % de la mortalité cardiovasculaire (P = 0,007). Dans les deux cas, le suivi médian était inférieur à 4 ans. En conclusion, ces deux études démontrent qu’il existe des mécanismes de protection cardiovasculaire puissants mais encore méconnus, indépendants du contrôle glycémique, capable d’améliorer la survie d’une population diabétique à très haut risque et déjà largement protégée par sartans/IECs, statines et antiagrégants plaquettaires. Rev Med Brux 2016 ; 37 : 349-55

Abstract

advances in the management of type 2 diabetes, cardiovascular disease remains a major concern. Large glycemic control intervention trials have taught us that at least ten years are needed to see the benefits of a conventional diabetes therapy on morbidity and mortality of cardiovascular disease. Following the controversy about rosiglitazone in 2008, the FDA required cardiovascular safety data for all new antidiabetic medications and early studies to comply with this regulation are now published. They showed first the cardiovascular neutrality of gliptins, a result not really surprising for a median follow-up of less than 3 years. However, EMPA-REG-OUTCOME and LEADER studies were very surprising. Both were performed in type 2 diabetic patients with a history of cardiovascular disease. In the f irst of these studies, empaglif lozine prescribed over the usual antidiabetic treatment reduced by 14 % (P < 0,04) the composite primary endpoint (nonfatal myocardial infarction or nonfatal stroke or cardiovascular death), and this mainly through a reduction in cardiovascular mortality by 38 % (P < 0,001). Thereafter, LEADER has similarly shown that liraglutide reduced by 13 % the same primary endpoint (P = 0,01) along with a 22 % reduction in cardiovascular mortality (P = 0,007). In both cases, the median follow-up was less than four years. In conclusion, these two studies demonstrate that powerful, although still unknown mechanisms for cardiovascular protection exist. These mechanisms are able to improve survival by a glucose independent way, in a very high risk diabetic population already heavily treated by sartans/ACE inhibitors, statins and antiplatelet agents. Rev Med Brux 2016 ; 37 : 349-55

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.