Pneumopathie éosinophilique aiguë induite par la mésalazine

Mesalazine-induced acute eosinophilic pneumonia

Auteurs
Charaf Y., Potier J.-P., Njambou T., Hubin L., Vandermoten V. et Delobbe A.
DOI
10.30637/2019.18-031
Année
2019
Type d'article
Cas clinique
Keywords
acute eosinophilic pneumonia, mesalazine, ulcerative colitis

Résumé

La mésalazine, métabolite actif de la sulfasalazine, est un médicament intervenant en première ligne dans le traitement des maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI). Elle peut causer des lésions pulmonaires interstitielles par divers processus partiellement expliqués. Une patiente de 32 ans, atteinte d’une rectocolite ulcérohémorragique (RCUH), a présenté une pneumopathie interstitielle aiguë suite à la prise de mésalazine. La radiographie standard du thorax, la tomodensitométrie thoracique et le lavage broncho-alvéolaire (LBA) suggèrent une pneumopathie éosinophilique aiguë. Cette entité est un diagnostic d’exclusion et est confirmée par une biopsie, peu contributive dans notre cas. L’arrêt du traitement par mésalazine, l’instauration d’une corticothérapie systémique à base de méthylprednisolone et la résolution clinique complète qui s’ensuit sont des arguments supplémentaires en faveur du diagnostic. La pneumopathie interstitielle aiguë et en particulier à éosinophiles doit être considérée chez tout patient sous mésalazine et développant des symptômes respiratoires inexpliqués.

Abstract

Mesalazine, an active metabolite of sulfasalazine, is a first-line drug for the treatment of inflammatory bowel disease (IBD). It can cause interstitial lung disease by various partially explained processes. We observed a 32-year-old patient with ulcerative colitis who presented with a diagnosis of acute eosinophilic pneumonia after taking mesalazine. Standard chest X-ray, chest CT, bronchoalveolar lavage (BAL) are suggesting the diagnosis of acute eosinophilic pneumonia. This is a diagnosis of exclusion to be confirmed with a biopsy, non-contributory in our case. The discontinuation of mesalazine therapy, the initiation of systemic corticosteroid therapy with methylprednisolone, and the subsequent complete clinical resolution are additional arguments for the diagnosis. Mesalazine-induced lung damage should be considered in patients who develop unexplained respiratory symptoms while taking this agent.

Télécharger l'article - Je suis abonné ou membre

Uniquement pour les membres de l'A.M.U.B. et les abonnés à la Revue Médicale de Bruxelles.

Je désire m'abonner

Abonnez-vous à la Revue Médicale de Bruxelles.

Abonnement à la Revue

Je désire devenir membre

Devenez membre de l'A.M.U.B. et bénéficiez, en plus de l'accès à la Revue Médicale de Bruxelles, de nombreux services.

Devenir membre de l'A.M.U.B.

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.