Quel est l’intérêt de dépister et de suivre un anévrisme de l’aorte abdominale ?

What is the evidence to support screening for abdominal aortic aneurysm and what is the role of the primary care physicians ?

Auteurs
S. Motte
Année
2015
Type d'article
Pathologies vasculaires
Keywords
abdominal aortic aneurysm, screening

Résumé

L'anévrisme de l’aorte abdominale (AAA) est une maladie vasculaire relativement fréquente chez l’homme âgé qui peut entraîner un décès subit. La cure chirurgicale non urgente est proposée en général aux patients porteurs d’un anévrisme dont le diamètre est supérieur ou égal à 55 mm. Plusieurs études randomisées contrôlées ont montré que le dépistage par échographie des anévrismes de l’aorte abdominale réduisait significativement la mortalité spécifique liée à l’anévrisme, sans toutefois réduire significativement la mortalité globale dans des groupes d’âge ciblés. Il est recommandé de proposer le dépistage pour tous les hommes âgés de 65 à 75 ans, fumeurs ou anciens fumeurs, ainsi que pour les hommes âgés de 50 à 75 ans ayant des antécédents familiaux d’anévrisme de l’aorte. Pour les femmes, chez qui la prévalence de l’anévrisme de l’aorte est plus faible et le bénéfice clinique du dépistage n’a pas été démontré, il n’y a pas de consensus. Toutefois, un dépistage ciblé est conseillé pour les femmes âgées de 65 à 75 ans fumeuses ou hypertendues ainsi que pour les femmes âgées de 50 à 75 ans ayant des antécédents familiaux d’AAA. C’est le rôle du médecin généraliste d’assurer la présélection des patients en fonction de leur état de santé général et de bien informer les patients des conséquences du dépistage avant le dépistage. Chez un patient porteur d’un anévrisme de diamètre inférieur à 55 mm, c’est également le rôle du médecin généraliste d’inciter le patient à arrêter de fumer, de proposer une prise en charge thérapeutique du risque cardiovasculaire global et de prescrire une échographie abdominale de surveillance à intervalle régulier. Rev Med Brux 2015 ; 36 : 343-7

Abstract

Abdominal aortic aneurysm is a serious and potentially fatal vascular disease. Surgical intervention is typically reserved for aneurysms 55 mm in diameter or greater. Randomized trials addressing the efficacy of ultrasound screening for abdominal aortic aneurysm have shown that screening reduced aneurysm-related mortality in men but not in women who have a lower prevalence of abdominal aortic aneurysm. Screening with ultrasonography is recommended in men 65 to 75 years of age with a history of smoking and is suggested in women in this age group if they have risk factors such as smoking and hypertension. Men and women with a family history of abdominal aortic aneurysm should undergo screening as well. Persons who have a stable aneurysm should undergo regular surveillance or operative intervention depending on aneurysm size. Primary care physicians have to play a key role before prescribing screening in assessing risks and benefits of repair in each patient. For persons with an aneurysm of less than 55 mm in diameter, the primary care physicians should provide information and interventions for the prevention of cardiovascular disease such as screening for and treating hypertension and interventions for tobacco cessation for smokers. The family physicians should also ensure that radiological monitoring of aneurysms is complete. Rev Med Brux 2015 ; 36 : 343-7

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.