Risques d’exclusion des soins palliatifs des patients en fin de vie dans un service gériatrique (Accès libre)

Risk factors for not benefiting from palliative care in end-of-life geriatric patients (Free access)

Auteurs
A.-N. Mergam, T. Pepersack et J. Petermans
Année
2008
Type d'article
Article original
Keywords
elderly, end-of-life, gerontology, palliative care

Résumé

Les soins palliatifs devraient faire partie de l’activité médicale courante de chaque clinicien. Il existe de nombreux risques d’exclusion des soins palliatifs en médecine et en gériatrie. Cette étude observationnelle a comme but d’identifier ces barrières. Pendant une période de six mois, des patients en fin de vie hospitalisés en gériatrie et bénéficiant de soins palliatifs ont été prospectivement comparés aux patients qui sont décédés sans avoir eu accès à ces soins. Presque la moitié des patients décédés n’a pas bénéficié de soins palliatifs. Comparés aux patients qui ont reçu des soins palliatifs, les patients décédés sans soins palliatifs montraient moins fréquemment des symptômes de douleur et plus fréquemment de la dyspnée. Il y avait plus d’actes invasifs et d’usage d’antibiotiques chez les patients décédés sans soins palliatifs. Au contraire, les benzodiazépines étaient moins souvent prescrites chez ces patients. La communication avec le patient n’ayant pas reçu de soins palliatifs était moins bonne et ces derniers présentaient plus souvent une atteinte cognitive, un isolement social et un décès rapide non anticipé. Nous identifions comme facteurs de risque d’exclusion à la prise en charge palliative : l’absence d’un syndrome algique identifié ; la présence de dyspnée ; l’absence de diagnostic oncologique ; une communication suboptimale avec le patient et un isolement social ; une atteinte cognitive et un décès inattendu. Ces quelques pistes ouvrent la porte à des études à plus grande échelle permettant de préciser si la prise en charge palliative est suffisamment et adéquatement proposée en gériatrie. Rev Med Brux 2008 ; 29 : 481-5

Abstract

Palliative care should represent good medical practice for all clinicians. Their still exist many barriers to good palliative care in general and in geriatrics in particular. The present observational study aimed to identify these barriers. During the six months study period, patients hospitalized in a Belgian geriatric hospital and benefiting from palliative care were prospectively compared to those who died without palliative care. Nearly half of our patients died without access to palliative care. Compared to the patients who had received palliative care, these patients showed less often pain and more often dyspnea. Invasive medical interventions and use of antibiotics were more frequent in patients who died without access to palliative care. Benzodiazepines were used less frequently compared to palliative care patients. In patients who died without access to palliative care, communication with the patient was inferior as compared to palliative care patients. The former group showed more often cognitive impairment, social isolation, and a more rapid, unanticipated death. We identified the following risk factors for not benefiting from palliative care in geriatrics : absence of identified pain syndrome ; presence of dyspnea ; absence of oncologic diagnosis ; social isolation and poor communication with the patient and her/his family ; cognitive dysfunction and unexpected death. Rev Med Brux 2008 ; 29 : 481-5

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.