Signes d’appel des maladies systémiques auto-immunes

Warning signs of autoimmune systemic diseases

Auteurs
Couturier B.
Année
2019
Type d'article
Infectiologie
Keywords
auto-immune disease, clinical signs, dry syndrome, polyarticular pain, Raynaud’s phenomenon

Résumé

Ce manuscrit est le premier d’une série consacrée à la place du médecin généraliste dans la prise en charge des maladies inflammatoires immunomédiées. Il sera principalement question ici du lupus érythémateux disséminé (LED), du syndrome de Gougerot-Sjögren (SGS), de la sclérodermie et des polymyosites inflammatoires. Ces affections ont individuellement une prévalence assez faible, mais elles partagent de nombreuses caractéristiques au plan clinique et thérapeutique. Lorsqu’on les considère toutes ensembles, elles concernent jusqu’à 5 % de la population générale. Certaines manifestations cliniques sont communes à ces affections et lorsqu’elles sont présentes, elles doivent orienter l’examen au cabinet vers la collection d’informations supplémentaires qui permettront d’identifier les patients chez qui des investigations complémentaires sont justifiées. Dans cette revue, trois syndromes pivots seront discutés : le phénomène de Raynaud, le syndrome sec et les douleurs polyarticulaires. L’objectif de cette revue n’est pas d’offrir un diagnostic différentiel exhaustif, mais de brosser un tableau sémiologique permettant au clinicien de hiérarchiser son approche clinique, notamment quant aux caractéristiques qui doivent faire soupçonner une maladie inflammatoire chronique sous-jacente.

Abstract

This manuscript is the first in a series devoted to the role of the general practitioner in the management of immuno-mediated inflammatory diseases. It will mainly focus on systemic lupus erythematosus (SLE), Sjögren’s syndrome (SGS), scleroderma and inflammatory polymyositis. These conditions individual ly have a relatively low prevalence, but they share many clinical and therapeutic features. When considered together, they affect up to 5 % of the general population. Some cl inical manifestations are common to these conditions and when present, they must guide the examination in the office to the collection of additional information that will identify patients for whom further investigations are warranted. In this review, three pivotal syndromes will be discussed: Raynaud’s phenomenon, dry syndrome and polyarticular pain. The objective of this review is not to offer a comprehensive differential diagnosis but to provide a semiological table allowing the clinician to prioritize his clinical approach, particularly as to the characteristics that should make him suspect an underlying chronic inflammatory disease.

Télécharger l'article - Je suis abonné ou membre

Uniquement pour les membres de l'A.M.U.B. et les abonnés à la Revue Médicale de Bruxelles.

Je désire m'abonner

Abonnez-vous à la Revue Médicale de Bruxelles.

Abonnement à la Revue

Je désire devenir membre

Devenez membre de l'A.M.U.B. et bénéficiez, en plus de l'accès à la Revue Médicale de Bruxelles, de nombreux services.

Devenir membre de l'A.M.U.B.

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.