Stratégie de dépistage et critères diagnostiques du diabète gestationnel. Propositions du GGOLFB

Screening strategy and diagnostic criteria for gestational diabetes. Proposals of the GGOLFB

Auteurs
J.-F. Vanderijst, F. Debiève, F. Doucet, P. Emonts, S. Haumont, C. Hubinont, C. Kirkpatrick, J.-C. Philips, A. Pintiaux, P. Rousseau, G. Senterre, B. Vandeleene et F. Féry
Année
2012
Type d'article
Article de synthèse
Keywords
consensus, recommendations, screening, diagnostic criteria, gestational diabetes

Résumé

Depuis près de 50 ans, la stratégie de dépistage et les critères diagnostiques du diabète gestationnel font l’objet d’incessantes controverses et diffèrent d’un pays à l’autre et d’un centre à l’autre, principalement en raison de l’absence de données solides permettant de définir des seuils glycémiques au-delà desquels une prise en charge thérapeutique s’avère nécessaire. Récemment, une vaste étude observationnelle a démontré l’existence d’une relation robuste entre la glycémie maternelle et plusieurs complications foeto-maternelles périnatales. Cette relation est linéaire, sans seuil évident qui permettrait de définir le diabète gestationnel sans ambiguïté. Dans le même temps, deux études interventionnelles randomisées ont montré que la prise en charge thérapeutique d’un diabète gestationnel modéré était associée à un bénéfice périnatal. Sur base de ces données, le groupe international d’étude “ Diabète et Grossesse ” IADPSG (International Association of Diabetes and Pregnancy Study Group) a publié de nouvelles recommandations concernant les modalités de dépistage et les critères diagnostiques du diabète gestationnel. Bien que déjà avalisées par plusieurs organisations internationales et utilisées dans certains pays, ces recommandations soulèvent encore des questions et des critiques. C’est la raison pour laquelle le Groupement des Gynécologues Obstétriciens de Langue Française de Belgique (GGOLFB) a jugé utile d’organiser une concertation diabéto-gynécologique qui a permis d’aboutir à un consensus sur la stratégie que nous nous proposons d’adopter dans nos centres respectifs. Le but de cet article est de faire une synthèse des avancées récentes en matière de diabète gestationnel mais surtout d’informer la communauté médicale des principales conclusions de notre concertation avec l’espoir d’en uniformiser le dépistage en Belgique francophone. Rev Med Brux 2012 ; 33 : 97-104

Abstract

For nearly 50 years, the strategy of screening and the diagnostic criteria for gestational diabetes have been the subject of endless controversies. They differ between countries and from one center to another, mainly because of the lack of hard data allowing to define glycemic thresholds at which a therapeutic management is needed. Recently, a large observational study has demonstrated the existence of a robust relationship between maternal blood sugar and several fetomaternal perinatal complications. This relationship is linear, with no clear threshold that would define gestational diabetes unambiguously. Meanwhile, two randomized intervention trials have shown that the therapeutic management of mild gestational diabetes was associated with improved perinatal outcomes. Based on these data, the “ International Association of Diabetes and Pregnancy Study Group ” (IADPSG) released new recommendations on screening methods and diagnostic criteria for gestational diabetes. Although already endorsed by several international associations and implemented in some countries, these recommendations still raise questions and criticisms. This is why the “ Groupement des Gynécologues Obstétriciens de Langue Française de Belgique ” (GGOLFB) organized a meeting between diabetologists and gynecologists which allowed to reach a consensus on the strategy that we intend to implement in our respective centers. The purpose of this paper is to briefly overview the recent advances in gestational diabetes and more particularly to make our key conclusions known to the medical community. This will enable the standardization of the management of gestational diabetes in the French-speaking part of Belgium. Rev Med Brux 2012 ; 33 : 97-104

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.