Syndrome de burnout chez les médecins généralistes de la région de Douala (Cameroun) : les activités physiques peuvent-elles être un facteur protecteur ?

Burnout syndrome among generalist medical doctors of Douala region (Cameroon) : Can physical activities be a protective factor ?

Auteurs
S.-H. Mandengue, L.-J. Owona Manga, M.-Y. Lobè-Tanga, P.-B. Assomo-Ndemba, S. Nsongan-Bahebege, C. Bika-Lélé, F. Ngo Sack, A.-K. Njamnshi et S.-L. Etoundi-Ngoa
Année
2017
Type d'article
Article original
Keywords
burnout syndrome, generalist medical doctor, physical activities

Résumé

But : Le but de cette étude était d’évaluer et documenter l’importance du syndrome de burnout parmi les médecins généralistes (MG), dans un contexte d’une absence totale de données sur cette affection au Cameroun. Méthodes : Etude transversale incluant 85 médecins généralistes, à l’aide d’un questionnaire auto-administré sur les caractéristiques sociodémographiques, les conditions socioprofessionnelles, le Maslach Burnout Inventory - Human Services Survey (MBI-HSS) pour évaluer le burnout et le questionnaire de Ricci-Gagnon pour déterminer le niveau des activités physiques. Résultats : 77 MG (90,6 %) ont déclaré n’avoir jamais entendu parler du burnout. L’âge variait de 24 à 42 ans. Le MBI-HSS a révélé que 36 (42,4 %) étaient victimes du burnout, dont 27 (31,8 %) à un niveau faible, 8 (9,4 %) modéré et 1 (1,2 %) sévère. Le burnout était associé à la distance domicile-lieu de travail (p < 0,05), à la charge du travail (p = 0,04), au nombre d’enfants à charge (p = 0,007), au nombre d’hôpitaux de consultation (p = 0,003), au nombre d’heures de travail par jour (p = 0,0001), aux conflits avec la hiérarchie (p = 0,01), au nombre de gardes par mois (p = 0,01). La pratique des activités physiques n’a pas montré un effet préventif significatif sur le burnout (p = 0,3) (odds-ratio = 1,45, IC 95 % 0,6, 3,45). Conclusions : Bien qu’ayant une prévalence élevée, le burnout n’est pas bien connu parmi les MG à Douala. Divers facteurs sociodémographiques et socio-professionnels sont associés et contribuent à augmenter le niveau de l’affection. Le burnout semble être un trouble somato-psycho-somatique vicieux.

Abstract

Background : This study aimed to evaluate and document the importance of Burnout syndrome among generalist medical doctors (GMD) since no investigation have been carried in Cameroon. Methods : Cross-sectional study including 85 GMD using a self-administered questionnaire on socio-demographic characteristics, socioprofessional conditions, Maslach Burnout Inventory - Human Services Survey (MBI-HSS) to evaluate burnout, and Ricci-Gagnon physical activities level metrics. Results : 77 GMD (90.6 %) reported having never heard about burnout. Mean age was 29 years (range 24-42 years). The MBI-HSS revealed that 36 GMD (42.4 %) were victims of burnout, with 27 (31.8 %) at a low level, 8 (9.4 %) moderate and one (1.2 %) severe. Burnout was associated with distance from home to job place (p < 0.05), strenuous job (p = 0.04), number of children in charge (p = 0.007), number of hospital attended (p = 0.003), number of hours of labor per day (p = 0.0001), conflicts with the hierarchy (p = 0.01), number of guards per month (p = 0.01). Physical activities practice did not showed significant preventive effect on burnout (p = 0.3) (Odds-ratio = 1.45, IC 95 % 0.6, 3.45) Conclusions : Burnout syndrome is not well known among GMD in Douala, though having a high prevalence. Various socio-demographic and socio-professional factors are associated and contribute to increase the level of affect. Burnout seems to be a vicious somato-psycho-somatic disorder. This study did not found a protective or preventive effect of physical activities on burnout.

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.