Troubles neurologiques compliquant une néoplasie du col utérin (accès libre)

Neurologic disorder complicating a cervical cancer (free access)

Auteurs
E. Hottois, L. Weichselbaum, F. Guérisse et V. Doriath
Année
2014
Type d'article
Article original
Keywords
cervical adenocarcinoma, marantic endocarditis, non-bacterial thrombotic endocarditis

Résumé

Une patiente de 47 ans est hospitalisée pour mise au point de troubles visuels et de paresthésies de l’hémiface et du membre supérieur gauches d’apparition récente. Elle est en cours de traitement pour un adénocarcinome du col utérin de stade IIIb selon FIGO. Le bilan met en évidence des lésions hypodenses cérébrales bilatérales dont l’origine reste indéterminée malgré de nombreux examens complémentaires, parmi lesquels on retrouve une échographie cardiaque transthoracique et transoesophagienne, un bilan auto-immun et infectieux. En cours d’hospitalisation, la patiente se dégrade sur le plan neurologique et cardiaque malgré une antibiothérapie empirique à large spectre initiée dans l’hypothèse d’une endocardite infectieuse. La répétition des échographies cardiaques finit par mettre en évidence un nodule sur la valve mitrale. Le contexte néoplasique de la patiente, la négativité des hémocultures et des sérologies prélevées nous pousse dès lors à évoquer le diagnostic d’endocardite marastique bien qu’il s’agisse d’une complication peu décrite des néoplasies cervicales. Une anticoagulation est alors initiée et l’état de la patiente s’améliorera progressivement, du moins dans un premier temps. Rev Med Brux 2014 ; 35 : 72-7

Abstract

A 47-year-old patient is admitted to the hospital for visual disorders and paresthesia on her left hemiface and her superior left limb. Symptoms appeared about a month before. The patient is currently under treatment for a non metastatic cervical adenocarcinoma, of stage IIIb according to FIGO. Further exams show bilateral hypodense cerebral lesions of unknown origin despite many complementary tests, among which a transthoracic and transoesophageal echocardiography, autoimmune and infectious testings. During her hospitalisation, the patient’s condition worsens on the neurologic and cardiac levels in spite of a wide-spectrum empirical antibiotherapy initiated with the presumed diagnosis of infectious endocarditis. The repetition of cardiac echocardiographies ends up showing a nodule on the mitral valve. The context of neoplasia, negative hemocultures and serologies, lead us to evoke the diagnostic of marantic endocarditis even though this kind of complication was rarely described in cases of cervical neoplasia. An anticoagulant treatment is therefore initiated and the patient’s state will progressively improve, at least at first. Rev Med Brux 2014 ; 35 : 72-7

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.