Tumeur d’Abrikossoff intramusculaire de la paroi thoracique : cas clinique d’une tumeur rare et revue de la littérature

Intramuscular Abrikossoff’s tumor of the chest wall : case report of a rare tumor and review of literature

Auteurs
GERIN M., CARLIER P., LEMAIRE M., LEMAITRE J. et CHARIOT E.
DOI
10.30637/2021.20-017
Année
2021
Type d'article
Cas clinique
Keywords
Abrikossoff’s tumor, chest wall localization, intramuscular localization, treatment

Résumé

Sujet : Description d’une tumeur d’Abrikossoff ou tumeur à cellules granuleuses, intramusculaire et extramammaire de la paroi thoracique antéro supérieure gauche. Cas clinique : Une patiente de 59 ans présente une formation tumorale de 3 cm, sous cutanée, suspecte à l’échographie et dont l’origine est confirmée après biopsie. L’exérèse en marge saine, emportant du muscle pectoralis major, démontre une tumeur bénigne d’Abrikossoff. Discussion : Nous revoyons une tumeur rare généralement unique et bénigne atteignant préférentiellement la sphère ORL. Cette tumeur d’origine Schwannienne démontrée par l’immunohistochimie, se traite de façon chirurgicale. L’exérèse permet la recherche histologique de critères de malignité à confronter à la clinique. Conclusion : La tumeur d’Abrikossof se doit d’être connue des cliniciens, radiologues et histologistes. Maligne dans certains cas et souvent récidivante, elle nécessite après exérèse une surveillance de longue durée.

Abstract

Introduction : Description of an Abrikossoff’s tumor also known as a granular cell tumor, of the left anterosuperior chest wall. Case report : A 59-year-old female presented with a subcutaneous tumor of 3 cm, suspicious on ultrasound and whose origin was confirmed after biopsy. The clear margin resection, removing the pectoralis major muscle, showed a benign Abrikossoff’s tumor. Discussion : We review a rare tumor that is generally single and benign, usually affecting the ENT sphere. This tumor of Schwannian origin demonstrated by immunohistochemistry, is treated surgically. Its excision allows histological research for malignant criteria, to compare with clinical signs. Conclusion : Clinicians, radiologists and histologists should be aware of Abrikossoff’s tumor. It is malignant in some cases, often recurrent, and requires long-term monitoring after excision.

Télécharger l'article - Je suis abonné ou membre

Uniquement pour les membres de l'A.M.U.B. et les abonnés à la Revue Médicale de Bruxelles.

Je désire m'abonner

Abonnez-vous à la Revue Médicale de Bruxelles.

Abonnement à la Revue

Je désire devenir membre

Devenez membre de l'A.M.U.B. et bénéficiez, en plus de l'accès à la Revue Médicale de Bruxelles, de nombreux services.

Devenir membre de l'A.M.U.B.

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.