Utilisation du vert d'indocyanine dans la détection du ganglion sentinelle dans le cancer du sein : une étude prospective

Use of indocyanine green in the detection of sentinel lymph node in breast cancer

Auteurs
Tegura S. , Riera C. et Simon P.
DOI
10.30637/2020.19-079
Année
2020
Type d'article
Article original
Keywords
breast cancer, indocyanine green, near-infrared fluorescence, sentinel lymph node biopsy

Résumé

Introduction : Le cancer du sein est le premier cancer chez la femme. La connaissance du statut ganglionnaire lymphatique régional est essentielle pour établir le statut tumoral, le traitement chirurgical et le pronostic. La méthode de référence de recherche du ganglion sentinelle est double impliquant l’injection d’un nano-colloïde marqué au technétium 99m et celle d’un colorant bleu. Malgré l’efficacité et la sécurité d’utilisation de cette méthode standard, l’utilisation de radio-isotopes engendre des problèmes logistiques majeurs qui conduisent au développement de méthodes alternatives non radioactives. Parmi celles-ci, le vert d’indocyanine, récemment introduit, semble être une aide précieuse pour la détection du ganglion sentinelle. L’objectif de cette étude prospective est d’évaluer la performance du vert d’indocyanine pour la détection du ganglion sentinelle dans le cancer du sein au stade précoce. Matériel et Méthode : Il s’agit d’une étude prospective menée du 01/06/2016 au 31/01/2019 au sein du Centre hospitalier universitaire Marie Curie à Charleroi. Les patientes atteintes d’un cancer du sein au stade précoce et rentrant dans les critères de recherche du ganglion sentinelle ont été incluses. Les ganglions sentinelles ont été identifiés et prélevés grâce à l’utilisation concomitante du vert d’indocyanine et de nano-colloïdes marqués au technétium 99m. Le vert d’indocyanine émettant une fluorescence indétectable à l’œil nu, il est nécessaire d’utiliser un système de détection peropératoire de la fluorescence des ganglions sentinelles par une sonde optique. Pour chaque méthode, nous avons évalué le nombre total de ganglions sentinelles identifiés, le nombre de ganglions sentinelles présentant des métastases et le taux d’échec par méthode. Résultats : Durant la période étudiée, 112 patientes atteintes d’un cancer du sein au stade précoce, éligibles à une recherche de ganglion sentinelle et répondant aux critères de sélection, ont été recrutées. 345 ganglions sentinelles ont été prélevés en utilisant concomitamment la méthode standard radio isotopique et la méthode de fluorescence par injection du vert d’indocyanine. Parmi les ganglions prélevés, 96,5 % ont été repérés par la méthode de fluorescence et 54 % par la méthode standard radio isotopique. Un échec de recherche du ganglion sentinelle par la méthode standard radio-isotopique a été observé chez 16 patientes et par la méthode de fluorescence chez 2 patientes. L’analyse anatomopathologique montre que 31 ganglions sentinelles présentaient des métastases (macro et micrométastases) tumorales. Tous ces ganglions avaient été mis en évidence par la méthode au vert d’indocyanine et seulement 16 via la méthode standard par radio-isotope. Conclusion : La méthode de recherche du ganglion sentinelle par utilisation du vert d’indocyanine est une méthode non radioactive, applicable et qui semble prometteuse dans le futur

Abstract

Introduction : Breast cancer is the first cancer in women. Knowledge of regional lymph node status is essential for establishing tumor status, surgical treatment and prognosis. The sentinel lymph node reference method is a dual technique involving the injection of technetium-99m-labeled nano-colloid and a blue dye. Despite its efficiency and safety of use, the involvement of radioisotope generates major logistical problems that lead to the development of alternative non-radioactive methods. Of these, the recently introduced indocyanine green appears to be a valuable aid for the detection of sentinel lymph node. The objective of this prospective study is to evaluate the performance of indocyanine green for the detection of sentinel lymph node in early-stage breast cancer. Material and method : This is a prospective study conducted from 01/06/2016 to 31/01/2019 at the Centre hospitalier universitaire Marie Curie in Charleroi. Patients with early stage breast cancer who met the sentinel node search criteria were included. The sentinel nodes were identified and removed through the concomitant use of indocyanine green and technetium-labeled nano-colloid 99m. Since indocyanine green emits fluorescence undetectable to the naked eye, it is necessary to use an intraoperative optical fluorescence sentinel node detection system. For each method, we assessed the total number of sentinel nodes identified, the number of metastatic sentinel nodes and the failure rate by each method. Results : During the studied period, 112 patients with early-stage breast cancer eligible for a sentinel node search and meeting selection criteria were recruited. 345 sentinel nodes were removed using the standard radio isotope method and the fluorescence method by injection of indocyanine green. Among the lymph nodes removed, 96.5 % were identified by the fluorescence method and 54 % by the standard radioisotopic method. Failure of sentinel node detection by the standard radioisotopic method was observed in 16 patients and by the fluorescence method in 2 patients. Anatomopathological analysis of 31 sentinel nodes showed tumor metastases (macro and micrometastases). All had been identified by the indocyanine green method but only 16 using the standard radioisotope method. Conclusion :Sentinel lymph node detection using indocyanine green is a non-radioactive, applicable method that looks promising for the future

Télécharger l'article

Cet article est en accès libre.

Télécharger l'article (PDF)

Adobe Reader doit être installé sur votre ordinateur afin de pouvoir visualiser cet article. Vous pouvez le télécharger gratuitement du site www.adobe.com.